L'ORDRE DE MALTE ET LES TEMPLIERS :

NAISSANCE DES SOCIÉTÉS SECRÈTES ET DES RITUELS SATANIQUES :

L'ordre religieux et militaire du Temple de Jérusalem mais qui n’a rien de religieux que le sang et l’argent marqua l'histoire de l'Europe et de l'Orient.
Cependant, si son ascension fut spectaculaire, sa chute fut brutale et misérable. À la fois moines et soldats, agriculteurs et architectes, banquiers et diplomates furent écrasés comme hérétiques et criminels par leurs propres camp, grande similitude avec Hitler et la secte Nazi qui fut créer par les franc-maçon puis jeter à la poubelle.
L'organisation administrative s'établit sous forme de Provinces. Les divisions territoriales ignoraient les frontières des États, surtout en France.
La Règle nous signale quelques-unes de ces provinces. C'est ainsi que l'on compte 17 provinces : 4 en Orient, 4 pour la Péninsule Ibérique, 4 en Europe, et 5 en France.
Chaque Province était découpée en circonscription fiscale, soit selon la géographie régionale, soit en fonction de l'opportunité militaire ou routière.
La confrérie était très fermée et seules les personnes nobles de naissance pouvaient accéder au pouvoir grande similitude avec la franc maçonnerie et Illuminati d’aujourd’hui.
Tous les membres de l'ordre étaient liés à la règle, à leur tête se trouvait le Grand Maître siégeant à Jérusalem.

Deux autres ordres à la fois religieux et militaires sont nés suites des massacres des croisades sanguinaires.
Le principal rivale des templiers était l'Ordre des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui existent toujours de nos jours sous le nom de l'Ordre de Malte.
L'ordre entrant aussi en concurrence était celui des Chevaliers Teutoniques.
Ordre fondé en 1190 et qui était composé exclusivement d'allemands habillés en manteau blanc frappé d'une croix noire.

Par contre, la Franc-maçonnerie au service des Illuminati fait incontestablement partie de l’héritage.
Le système des templiers semble représenter une des sectes alliés des francs-maçons au service des Illuminati, tant dans nombre de méthode économique, militaire et autres similitude avec les sectes actuelle pour la conquête du monde - ainsi qu'au service de leur chef suprême, la secte des Jésuites du Vatican aujourd'hui siège de Satan imprégner de l'œil maçonnique et de la pyramide Illuminati.

Toute la Terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils y habitèrent.
Ils se dirent l'un à l'autre : Allons ! faisons des briques, et cuisons-les au feu. Et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment.
Ils dirent encore : Allons ! bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche au ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la Terre.
L'Eternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. Et l'Eternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue,
et c'est là ce qu'ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté.
Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu'ils n'entendent plus la langue, les uns des autres. Et l'Eternel les dispersa loin de là sur la face de toute la Terre ;
et ils cessèrent de bâtir la ville. C'est pourquoi on l'appela du nom de Babel, car c'est là que l'Eternel confondit le langage de toute la Terre,
et c'est de là que l'Eternel les dispersa sur la face de toute la terre.
Bible Genèse 11 verset 1 à 9


Cette première tentative de l'homme à former un Gouvernement Mondial tirait donc son inspiration à partir d'une séduction satanique, Satan étant déjà à l'oeuvre dans son but de domination politique et spirituelle de l'humanité. Et le but ultime de Satan dans cette séduction, était de mettre en place un homme fort (Nimrod), afin d'en faire son dominateur, jusqu'à en faire son habitation terrestre aux milieu des humains, afin de pouvoir être acclamé comme un dieu à travers lui.
Cet événement marqua donc la première d'une longue lutte satanique dans le but de régner dans le coeur et sur les affaires des hommes.

Le mot sceau vient du latin sigillum signifiant marque.
C'est un cachet personnel qui authentifie un acte et atteste d'une signature. Il existe une vingtaine de sceaux templiers connus.
Ils appartenaient à des maîtres, hauts dignitaires, commandeurs ou chevaliers de l'ordre. Leurs diamètres varient entre quinze et cinquante millimètres.
Les sceaux templiers français sont conservés au service des sceaux des Archives nationales de France.
Le sceau templier le plus connu est celui des maîtres de l'ordre sigilum militum xristi qui représente deux chevaliers armés chevauchant le même cheval.

Il n'y a pas de consensus établi sur le symbolisme des deux chevaliers sur un même cheval.
Contrairement à une idée souvent répétée, il ne s'agirait pas de mettre en avant l'idéal de pauvreté puisque l'ordre fournissait au moins trois chevaux à ses chevaliers.

Alain Demurger explique pour sa part que certains historiens ont cru y reconnaître les deux fondateurs de l'ordre, Hughes de Payns et Godefroy de Saint-Omer.
Il retient cependant une autre explication : Le sceau symboliserait la vie commune, l'union et le dévouement.

Le candidat pouvait être pauvre. Avant toute chose, il faisait don de lui-même.
Il était nécessaire qu'il fût motivé car il n'y avait pas de période d'essai par le noviciat. L'entrée était directe (prononciation des vœux) et définitive à vie.
Le candidat était prévenu qu'en cas de mensonge prouvé, il serait immédiatement renvoyé.

Les principaux critères d'admission étaient les suivants :

    • être âgé de plus de 18 ans (art.58)
    • ne pas être fiancé (art.669)
    • ne pas faire partie d'un autre ordre (art.670)
    • ne pas être endetté (art.671)
    • être en parfaite santé mentale et physique (art.672)
    • n'avoir soudoyé personne pour être reçu dans l'ordre (art.673)
    • être homme libre (le serf d'aucun homme) (art.673)
    • ne pas être excommunié (art.674)

Les Templiers forment un ordre religieux et militaire qui a été fondé en 1118, à Jérusalem, par le chevalier Hugues de Payns.
Les moines-soldats logent les premiers temps dans une aile de la mosquée d'Al-Aqsa (ancien temple des Hébreux, aujourd'hui connu sous le nom de Temple de Jérusalem, d'où le nom de l'ordre).
Les Templiers avaient pour but de défendre les croyants en pèlerinage vers la Terre sainte, des assauts des Sarrasins.
Grâce aux dons des seigneurs et bourgeois inquiets pour leur survie pendant le voyage, les moines-soldats s'enrichirent rapidement et abondamment.
Peu de temps après, des commanderies s'érigèrent un peu partout en Europe.

En 1140, l'ordre établit son siège à Paris. Au début du XIIIème siècle, les Templiers détenaient de nombreux domaines et châteaux et étaient devenus la première force bancaire de l'époque.

À la suite de la reconquête de la Palestine par les musulmans, les Templiers quittèrent les lieux et s'installèrent définitivement sur leurs possessions européennes.
Cependant, leur richesse et leur puissance favorisèrent l'envie et l'inquiétude des rois. L'ordre était une puissance comparable à un État.

Nimrod ayant été le premier d'une longue liste de grand conquérant, après sa mort, Satan continua son oeuvre de séduction parmi les hommes, et c'est à partir de Babylone qu'il mit en place son Culte Satanique, dont le premier de ces cultes était celui qui était dédié à Baal.
Tous les dieux de l'Antiquité (Baal, Moloch, Zeus, Jupiter...) furent des dérivés de ces même cultes païens destinés à Satan, alors que de nombreux de ces cultes exigeaient des sacrifices humains ainsi que la consommation du sang des sacrifiés pour les initiés à ces cultes, en échange de visions et de nombreux pouvoirs surnaturels.
Et c'est ainsi que parurent les premiers prêtres sataniques, les prêtres de Baal, communément appelés les druides.
Les druides, cela est connu, offraient des sacrifices humains à Satan. Et certains druides ou prêtres qui étaient les plus consacrés recevaient de Satan encore plus de pouvoirs.
Ceux-ci étaient appelés des magiciens et des enchanteurs, alors que dans les tribus les plus reculées, ils les appelaient des sorciers.
Nous n'avons ici qu'à nous rappeler ce récit biblique où Moïse eu à faire face aux magiciens devant le pharaon d'Égypte.
Les Pharaons d'Égypte avaient acquis une telle puissance, qu'il leur était possible de faire des choses aussi merveilleuses que de changer des bâtons en serpent.

À chaque nations qui se succédaient, les initiés sataniques suivaient.
Nabuchodonosor, roi de Babylone avait lui-même institués sur son royaume ses propres sages, magiciens, astrologues et enchanteurs parmi toutes les nations qu'il avait conquises.
À cette époque, l'art de l'architecture était souvent réservé à certains parmi les plus grands initiés.
Ce sont eux qui se transmirent leur science, d'initié en initié, à travers tous les empires où leurs services furent mis à contribution.
Et dès les époques lointaines ceux-ci reçurent de grandes faveurs de la part des empereurs et des souverains.
Parmi eux, figura également de nombreux scientifiques, ainsi que les maîtres constructeur et les architectes. Et c'est ainsi que naîtra la Franc-Maçonnerie.
Les Francs-Maçons étaient, à prime abord, des gens qui appartenaient à un Ordre constitué de constructeurs et d'architectes, et à qui les rois accordaient des privilèges particuliers, et qui n'étaient accordés à personne d'autres qu'à une élite particulière. De ce nombres furent Pythagore, Euclide, Ptolémée...

Après cela, ce fut les légions romaines qui propagèrent les loges en les établissant dans les points les plus reculés de l'Empire.
Les loges Maçonniques, les Prêtres, les druides, les magiciens et les enchanteurs prospérèrent jusqu'au déclin de l'Empire Romain, puis ils réapparurent un peu plus tard sous la forme de ce qu'on appelle maintenant les sociétés secrètes.