LE SIONISME, LE CANCER DU JUDAÏSME :

UNE DOCTRINE AU SERVICE DE SATAN :

En mai 1917, un comité représentant les principales organisations juives publia une déclaration dans le Times de Londres en disant : "Les juifs émancipés... n’ont aucune aspiration politique distincte... la mise en place d’une nationalité juive en Palestine fondée sur la théorie d’une patrie juive, aura pour effet d’estampiller les juifs comme des étrangers dans leur pays d’origine."
La déclaration de Balfour promettait aux juifs un foyer national en Palestine.
En partie, il s’agissait d’un paiement fait aux sionistes pour avoir entrainé les U.S.A. dans la 1ère guerre mondiale aux côtés de l’Angleterre.
Le président sioniste Chaïm Weismann fulminait du fait que l’opposition juive soit la principale pierre d’achoppement à la transaction.

La communauté juive était scindée.
Les Samuel et les Rothschild favorisaient la déclaration Balfour ; Cohen, Magnus, Montefiore et Montagu étaient contre.
Le professeur Carroll Quigley de l’université de Georgetown répertorie environ cent participants à cette conspiration de gouvernement mondial dans l’annexe de son ouvrage, 'the Anglo-American Establishment.'
Quigley raconte comment un groupe de familles aristocratiques centrées sur les Cecil a dominé la vie politique britannique pendant des siècles. Ils donnèrent naissance à la société secrète organisée par Cecil Rhodes et Nathan Rothschild en 1891, que Rhodes appelait : une église pour l’extension de l’empire britannique. Connu sous le nom 'the Round Table' et le 'Milner Group', son but étant la domination du monde par l’élite britannique et la recolonisation des États-Unis.

sioniste sionisme Rothschild Macron

Les dirigeants sionistes ont fait référence à l'intention d'Israël de gouverner de grands territoires. Vers 1900, Theodore Herzl et Isidore Bodenheimer régulièrement faisaient référence à la colonisation juive en Palestine et Syrie, comme l'ont fait les organisations comme le Fonds National Juif et le Congrès sioniste. En 1898, Herzl décida de demander au sultan ottoman un territoire s'étendant de la frontière égyptienne à l'Euphrate.

Vladimir Jabotinsky, le fondateur du sionisme révisionniste, a été cité en 1935 déclarant : "... nous voulons un empire juif."
La visite de Moshe Dayan au plateau du Golan, peu après sa prise par les troupes israéliennes en 1967 est devenue l'objet d'une légende.
Selon Hafiz al-Asad, Dayan a annoncé que : "la génération passée a mis en place Israël dans ses frontières de 1948 ; nous avons mis en place Israël dans les frontières de 1967 ; et vous devez établir un grand Israël du Nil à l'Euphrate."

En ce jour-là, l'Eternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Égypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate...
Bible Genèse 15 verset 18


L’église était la Franc-Maçonnerie.
Les politiciens qui ont soutenu le sionisme étaient tous des francs-maçons de haut rang. Certains étaient probablement Illuminati.
Le gouvernement mondial est dédié à l’intronisation de Lucifer comme dieu de ce monde. Le sionisme et le communisme sont des organisations maçonniques se consacrant à ce programme.

En 1917, Edwin Montagu combattit la déclaration Balfour au cabinet et distribua un document accusant le gouvernement d’antisémitisme pour faire de tous les juifs britanniques des étrangers.
Il déclara qu’il priverait : "volontairement tous les sionistes et qu’il était tenté de proscrire l’organisation sioniste comme illégale et contraire à l’intérêt national... La Palestine deviendra le ghetto du monde."
On dit aux juifs qu’ils sont des boucs émissaires, mais ils n’apprennent pas que c’est la kabbale du gouvernement mondial qui les utilise.
Par le biais du sionisme, du communisme, du libéralisme, du féminisme ou des organisations néoconservatrice, ils dupent beaucoup de juifs dans l’avancement des politiques et de la propagande qui minent les 4 piliers de l’identité humaine et de la cohésion sociale : la race, la religion, la nation et la famille.
Cela donne l’apparence générale que ce sont les juifs qui sont responsables du Nouvel Ordre Mondial.

Le fait que beaucoup de juifs ignorants nient l’existence de cette conspiration et crient à 'l’antisémitisme' à chaque fois qu’un banquier est critiqué n’aide pas beaucoup.

Cela n’aide en rien non plus que beaucoup aient été dupés en croyant qu’ils ont besoin d’Israël.

En fait, les israéliens sont utilisés pour sécuriser le Moyen-Orient pour l’élite bancaire maçonnique.
Le bâtiment de la nouvelle cour Suprême israélienne, financée et conçue par Rothschild, est rempli de symbolisme maçonnique.

DOMINATION TOTALE DES DIRIGEANTS :

L’histoire de Naeim Giladi confirme que le mode opératoire des sionistes est celui des opérations sous faux drapeaux et du racket de la protection.
Ils ont attaqué les juifs irakiens en faisant semblant d’être des terroristes musulmans.

En 1954, ils bombardèrent les établissements américains au Caire pour saboter les relations américano-égyptiennes.
L’attaque israélienne sur l’USS Liberty était une tentative pour blâmer l’Égypte et attirer les États-Unis dans la guerre de 1967.
Naeim Giladi a découvert qu’Israël avait rejeté de nombreuses offres sincères de paix de la part des arabes en raison de ses plans expansionnistes.
Il a rencontré le 1er ministre Ben Gourion et lui a demandé pourquoi Israël n’a pas de constitution.
Ben Gourion lui répondit : "Si nous avions une constitution, nous serions tenus d’avoir une frontière, et ce n’est pas notre frontière. Ce que l’armée conquiert sera notre frontière."
Giladi servi dans les guerres de 1967 et de 1973. Mais après l’invasion israélienne du Liban en 1982, il renonça à sa citoyenneté israélienne et déménagea à New York. Le sionisme est contre tous les juifs. Les israéliens ont été enrôlés dans une guerre coloniale sans fin contre les musulmans.

Un document Internet curieux, mais très crédible appelé 'Les Mardi Gras Secrets' stipule que les agents des Illuminati ont empoisonnés et tués les présidents William Henry Harrison et Zachary Taylor.

Ils ont également empoisonné James Buchanan en 1857 mais il survécu. Tous trois faisaient obstruction aux plans Illuminati-Rothschild pour la guerre civile américaine (1860-1865).

Le document décrit également le rôle des Illuminati dans les meurtres d’Abraham Lincoln et du sénateur Huey Long. Nous savons qu’ils ont tué les présidents Garfield, McKinley et Kennedy et probablement Warren Harding...
Le meneur Illuminati, Caleb Cushing, le partenaire de William Russell, le trafiquant d’opium qui a fondé la société secrète des Skull and Bones à Yale en 1832. Afin de progresser au sein de cette société, il faut participer à un rite de passage dénommé le 'meurtre du roi'. Les Skull and Bones ou Confrérie de la Mort n’est rien d’autre qu’une équipe de tueurs chargés de perpétrer l’assassinat politique des politiciens des États-Unis qui s’opposeraient aux plans de la maison Rothschild pour une domination raciale élitiste et le contrôle de l’économie mondiale..

La maison Rothschild se rendit compte que si les gouvernements souverains imprimaient leur papier-monnaie sans intérêt et sans dette ils briseraient leur pouvoir.
L’assassin de Lincoln, John Wilkes Booth, était un membre des Chevaliers du Cercle d’or de Pike. Il était à la Nouvelle Orléans durant l’hiver de 1863-64 et conspira avec Pike, Benjamin, Slidell, et l’amiral G.W. Baird pour assassiner Lincoln. La plupart des Francs-Maçons en dessous du 3ème degré étaient de braves gens travaillant dur.

Les Illuminati et les Skull and Bones ont utilisé les Francs-Maçons comme un déguisement.
Ceux qui passaient le niveau du 33ème degré le faisaient en participant au rituel de la mise à mort du roi.
Les niveaux inférieurs faisaient ce qu’on leur disait sans se rendre compte de leur participation dans le meurtre du roi. Les agents des Skull and Bones avec la bénédiction et l’implication de J. Edgar Hoover, les bourreaux spécialistes du 33ème degré de la lignée élitiste de la maison Rothschild, assassinèrent le fils du franc-maçon Charles Lindbergh.
Ce meurtre du fils du franc-maçon Charles Lindbergh devait servir d’exemple pour démontrer que la position isolationniste ne correspondait pas à la volonté des Illuminati.

L'ORIGINE OCCULTE DE L'ÉTOILE DE DAVID :

Le drapeau de l'état israélien orné de cette étoile (de David) cette emblème est devenu un symbole par les sionistes qu'il apparaît désormais sur des synagogues, et des pierres tombales juives. Le symbole est composé de deux triangles équilatéraux superposés qui forment une étoile à six branches.
Le dispositif est censé être une réplique du bouclier appartenant au roi David, le vainqueur de Goliath, mais il n'y a rien dans la littérature rabbinique des temps bibliques qui supporte une telle affirmation.

En fait, le symbole est d'une telle rareté dans la littérature israélite et les artefacts des débuts que les marchands d'art suspectent immédiatement du faux lorsqu'ils trouvent le symbole dans les œuvres anciennes. Une étude approfondie montre l'origine païenne et occulte de ce symbole qui n'était pas du tout juif. Nous pressentons ici des informations qui pourront permettre aux chrétiens et aux musulmans de bien comprendre ce que ce signe représente afin d'en tirer les conclusions pour eux-mêmes.
Rien à voir avec le roi David. Mais plutôt d'origine païenne. Sa genèse est inconnue, mais il a été largement utilisé dans les anciennes religions mystérieuses avant l'avènement du culte du Dieu créateur.

Ainsi, à l'origine, dans l'antiquité, l'étoile à six branches qui devint plus tard connue sous le nom du Sceau de Salomon, [Magen David], a été utilisé à côté de l'étoile à 5 branches, ou Pentagramme, qui servait à la fois de signes magiques et décoratifs. L'étoile à six branches, ou hexagramme, était le symbole Ammonite et phénicien de Moloch, dieu à qui certains païens sacrifiaient leur enfants, et d'Astarté, ancienne déesse sémitique de la fertilité identique à Astarté des phéniciennes et à Ishtar des babyloniennes.

LE CULTE PAÏEN :

L'hexagramme ne provient pas des Israélites, mais du culte de dieu païen, de la conscience luciférienne qui imprégnait les cultures de l'antiquité du moment.
Par conséquent, David, le 2ème roi des Israélites qui a uni Israël, et à qui de nombreux psaumes sont attribués, n'avait rien à voir avec la création d'une étoile. Tout au long du Moyen Age, les occultistes de divers bord, tels que les kabbalistes, alchimistes, druides et satanistes utilisaient souvent l'étoile à six pointes , ou sceau de Salomon, dans leurs formulations.
L'étoile a commencé à avoir un nom qu'au moment de la Kabbale, au XIVème siècle, lorsque le petit fils du juif, Nahmanide l'a associé au nom divin.
Il l'a appelé 'Magen David' et il l'introduisit dans la troisième bénédiction lue dans les synagogues, juste avant la lecture des prophéties.

ADOPTION COMME EMBLÈME :

David Wolfsohn qui succéda à Theodore Herzl comme le chef visible du mouvement sioniste, a conçu le drapeau sioniste en 1891, dont la pièce maîtresse est l'étoile de David.
Il a d'abord été présenté à la première conférence sioniste organisée par Theodore Herzl à Bâle, Suisse en 1897. Herzl avait conçu un emblème sioniste qui était un drapeau blanc avec sept étoiles jaunes, une à chaque pointe de l'hexagramme qui devait être remplacé par les mots en hébreu, [Aryeh Yehuda] : le Lion de la tribu de Judah.
La septième étoile devait être au-dessus du sommet de la plus haute étoile des six.

A cause de sa complexe conception le drapeau de Herzl a été rejeté et la conception simple de Wolfsohn a été confirmée comme le drapeau juif par le 18ème Congrès sioniste en 1933.
Le rêve sioniste de la création de l'Etat sioniste a été réalisé en Novembre 1947, suite à la résolution 181 des Nations Unies sur la domination Britannique en Palestine et lorsque l'état sioniste a été proclamé à Tel Aviv le 14 mai 1948.

étoile de David Magen David sinagogue 666

Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison.
Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre.
Bible Apocalypse 20 verset 7


En outre, le 28 Octobre 1948, la nation a adopté le symbole occulte de l'étoile à 6 branches comme emblème qui orne aujourd'hui la Knesset, le siège du pouvoir sioniste et qui flotte sur le drapeau national. Les couleurs bleu et blanc ont été choisies en raison de leur utilisation dans le talith hébreu ou châle de prière. Le Magen David Adom, l'ancien Bouclier-Rouge de David, est le symbole utilisé aussi par l'état. Les deux lignes bleues signifient, le Nil et l’Euphrate. Ils veulent conquérir le territoire de l’Egypte et l’Irak.
Les Rothschild en apposant leur sceau sur le drapeau de ce pays qui se fait appelé Israel, marque qu'ils sont propriétaires de cet Etat.

Ainsi, l'antique symbole magique, l'hexagramme rouge connu sous le nom du Sceau de Salomon ou plus populairement l'étoile de David, est l'emblème national de l'état sioniste. Il était un symbole païen, gnostique que les kabbalistes médiévale, les praticiens de la doctrine luciférienne, utilisaient dans leurs formulations.
Par conséquent, il était l'expression visible de la croyance kabbalistique. Israel actuel est établi sur les terres promises il y a longtemps par Dieu aux tribus hébreux pas au peuple ashkénaze.
Mais maintenant peuplée par une tribu moderne qui ne sont ni hébreu, ni israélite, ni judaïte et qui ne sont pas des descendants d'Abraham, Isaac, Jacob ni même de Judas.

LE TALMUD, LIVRE DES SIONISTES :

Composé de plusieurs livres, le talmud est un mot qui signifie 'étude' et rédigé au Vème siècle par des anciens rabbins mais qui n'est donc pas la parole de Dieu.
Elle deviendra (au détriment de la Torah qui est la parole de Dieu) la base du peuple israélien qui nourrit la politique sioniste.
Voici quelques passages du Talmud :

  1. "Il est autorisé d’avoir des rapports sexuels avec une fille de trois ans et un jour" - Sanhedrin 55b
  2. "Jésus était un bâtard né dans l’adultère" - Yebamoth 49b
  3. "Il est permis de divorcer avec votre femme si vous voyez une plus jolie fille-vierge et attirante, même si elle n’est âgée que de 3 ans" - Gittin 91a ...

Effrayant comme doctrine ?
Cet enseignement a pu se régénérer avec la conversion en masse des Khazar qui donneront les ashkénazes d’aujourd’hui.

Le sionisme n'a rien a voir le peuple sémitique, il a pour origine le peuple Khazar (les Ashkénazes) venant des montagnes du Caucase ; n'ayant aucun lien biologique avec les Enfants d'Israël.
Lorsqu'ils ont réussi à infiltrer la City (bourse de Londres) puis Wall Street (bourse de New York) ils ont pu prendre le contrôle du système bancaire mondial, en utilisant la magie noire babylonienne occulte pour nous imposer la monnaie fiduciaire. Quand les Rothschild avaient réussi à infiltrer l'économie américaine, ils ont planifié la révolution bolchévique en 1917.
Puis, ils ont fait assassiner l'archiduc François Ferdinand ce qui a provoqué la 1ère guerre mondiale...

LE PEUPLE KHAZAR :

Le peuple turc semi nomade d'Asie centrale qui aimait beaucoup la guerre, le sang et le pouvoir.
Par leur conversion et assimilation, ils sont devenus des juifs talmudo-sionistes d’aujourd’hui mais qui ne sont pas sémites, suivent le Talmud plutôt que la Torah.

Se convertir au judaïsme présentait pour les Khazars un intérêt évident : préserver leur indépendance tout en entrant dans le monde des religions monothéistes et des grands empires sédentaires.
En effet, s’ils avaient adopté la foi chrétienne, ils seraient entrés dans la sphère d’influence byzantine.
Devenir musulmans était une option encore moins envisageable puisque le califat était un ennemi de toujours.
Dans un premier temps, seul le clan dirigeant a dû se convertir.
La diffusion du judaïsme a dû s’élargir ensuite, au cours des IXème et Xème siècles, à des couches plus larges de la population.
D’autres Khazars sont tout de même aussi devenus chrétiens ou musulmans, sans oublier ceux qui ont choisi de conserver leur foi traditionnelle.

La force de ce peuple (la mafia Khazar) c’est aussi d’avoir prescrit des doctrines politiques et philosophiques comme le 'Frankisme' qui leur donnaient la liberté d’user de tous les moyens imaginables pour parvenir à leurs fins. Ils purent ainsi se déclarer chrétiens ou musulmans pour mieux infiltrer ces institutions.
C’est ainsi qu’aujourd’hui l’on peut dire qu’ils sont proches du but puisqu’ils dominent les puissances occidentales et qu’ils sont en guerre frontale contre l’Islam qui sera le dernier combat avant l’armageddon prophétisé faisant revenir sur Terre leur messie juif (l'Antichrist) leur assurant la domination éternelle.

UNE VÉRITÉ ÉTOUFFÉE QUI DÉRANGE LES SIONISTES :

Rudolf Kastner, le leader sioniste en Hongrie, a conclu un marché avec Adolf Eichmann.
Pour avoir permis à 1 700 sionistes triés sur le volet d'aller en Palestine, il a aidé à transférer 460 000 juifs hongrois dans des camps de la mort.
Kastner a agi avec l'approbation de l'Organisation Sioniste Mondiale.
Il a été assassiné par ses amis sionistes en 1957 pour cacher le scandale et les banquiers sionistes ont financé le parti nazi.
C'est donc un outrage qu'Israël prétende représenter les juifs et accuse ses opposants d’antisémitisme.

Tout comme le féminisme ne représente pas les femmes, le terrorisme ne représente pas les musulmans donc le sionisme ne représente pas les juifs.
Leur plan ambitieux est l'asservissement satanique de l'humanité toute entière.
Dans son livre, 'Les victimes de l'Holocauste accusent' le rabbin Shonfeld a qualifié les sionistes de criminels de guerre qui usurpaient la direction du peuple juif, trahissaient leur confiance et, après leur anéantissement, récoltaient le capital moral.
Le 25 novembre 1940, un bateau transportant des réfugiés juifs de l'Europe nazi, the Patria, a explosé et coulé au large des côtes de la Palestine, tuant 252 personnes.

Le Haganah, armée sioniste a affirmé que les passagers ont fait sauter le navire, pour protester contre le refus britannique de les laisser débarquer.
Des années plus tard, la Haganah a admis qu'au lieu de laisser les passagers se rendre à l’île Maurice, l’armée sioniste a fait exploser le navire pour sa valeur propagandiste.
"Parfois, il est nécessaire de sacrifier le petit nombre pour sauver le plus grand nombre" : a déclaré Moshe Sharett, ancien Premier ministre israélien, au service commémoratif de the Patria, en 1958.
252 personnes ont été assassinées par les personnes en qui elles avaient confiance. Mais les sionistes ont le sang de beaucoup plus de juifs sur leurs mains.

Pendant l'holocauste, la vie juive n'avait aucune valeur à moins de promouvoir la cause sioniste.
"Une chèvre en Israël vaut plus que toute la diaspora" : a déclaré Yitzhak Greenbaum, chef du 'Rescue Committee' de l'agence juive.
Le rabbin Moshe Shonfeld accuse les sionistes de collaborer directement et indirectement au massacre des juifs européens par les nazis.

Shonfeld déclare : "L'approche sioniste selon laquelle le sang juif est l'huile de l'onction nécessaire pour les rouages ​​de l'État juif n'est pas une chose du passé, elle reste utilisable jusqu'à ce jour."
Alors que les juifs européens étaient l'otage des nazis, les dirigeants sionistes en Amérique ont délibérément provoqué et enragé Hitler.
Ils ont commencé en 1933 en initiant un boycott mondial des marchandises nazies.
Dieter von Wissliczeny, lieutenant d'Adolph Eichmann, a déclaré à Rabbi Weissmandl qu'en 1941, Hitler s'est mis en colère lorsque le rabbin sioniste américain Stephen Wise, au nom de tout le peuple juif, a "déclaré la guerre à l'Allemagne".
Hitler en est tombé sur le sol, a mordu le tapis et a juré : "Maintenant, je vais les détruire, maintenant je vais les détruire."

Le rabbin Shonfeld dit que les nazis ont choisi des militants sionistes pour diriger les Judenrats (conseils juifs) et pour être des policiers juifs.
Les nazis ont trouvé dans ces sages ce qu'ils espéraient, des serviteurs loyaux et obéissants qui, à cause de leur convoitise pour l'argent et le pouvoir, ont conduit les masses juives à leur destruction.
Les sionistes étaient souvent des intellectuels souvent plus cruels que les nazis et gardaient secrète la destination finale des trains.
Shonfeld dit que les rabbins juifs orthodoxes ont refusé de collaborer.

Le rabbin Shonfeld cite de nombreux cas où les sionistes ont saboté les tentatives d'organiser la résistance, le rachat et le soulagement.
Ils ont saboté un effort de Vladimir Jabotinsky pour armer les Juifs avant la guerre.
Ils ont stoppé un programme de juifs orthodoxes américains pour envoyer des colis alimentaires aux ghettos (où la mortalité infantile était de 60%) disant que cela violait le boycott.
Ils ont contrecarré une initiative parlementaire britannique visant à envoyer des réfugiés à l’île Maurice, exigeant qu'ils se rendent en Palestine à la place.
Ils ont bloqué une initiative similaire au Congrès américain.

En même temps, ils ont sauvé les jeunes sionistes.
Chaim Weizmann, le chef sioniste et plus tard le premier président d'Israël a déclaré : "Chaque nation a ses morts dans sa lutte pour sa patrie. Les souffrances sous Hitler sont nos morts." Il a dit qu'ils ""étaient la poussière morale et économique dans un monde cruel."

Le rabbin Weismandel, qui était en Slovaquie, a fourni des cartes d'Auschwitz et a supplié les dirigeants juifs de faire pression sur les Alliés pour qu'ils bombardent les pistes et les crématoriums.
Les dirigeants sionistes n'ont pas fait pression sur les Alliés parce que leur politique secrète était d'anéantir les juifs non-sionistes.
Les nazis ont fini par comprendre que les trains de la mort et les camps seraient à l'abri des attaques et concentraient leurs industries là-bas.
Rien de ce qui a été révélé n'a pour but d'absoudre les nazis de leur responsabilité.
Cependant, l'holocauste aurait pu être évité ou du moins atténué si les dirigeants sionistes avaient agi honorablement.
Il est scandaleux qu'Israël prétende représenter le peuple juif, et encore plus scandaleux que beaucoup de juifs tombent dans ce subterfuge.
La philosophe juive Hannah Arendt a été calomniée et ostracisée quand elle a conclu que : " presque sans exception, les dirigeants juifs ont coopéré avec les nazis."

TEL AVIV ET WASHINGTON DÉCIDENT DE COULER L'USS LIBERTY :

Le 7 juin 1967, le navire USS Liberty reçoit l'ordre de se rendre, sans escorte, vers un point situé à l'est d'El-Arish, non loin de Gaza, puis de bifurquer plein ouest vers Alexandrie, afin de longer le Sinaï à une vingtaine de kilomètres du littoral. Il est sur zone le lendemain matin.
Le 8 juin 1967, Israël a délibérément attaqué le navire, en sachant parfaitement qu’il s’agissait d’un navire américain, et ils ont fait de leur mieux pour le couler et ne laisser aucun survivant pour pouvoir accuser l'Égypte afin de justifier l'entrée en guerre des américains contre l'Égypte.

Dès que la torpille heurta l’USS Liberty, les lance-torpilles encerclèrent le navire et commencèrent à le mitrailler pendant 40 minutes. L’assaut a été donné par des avions de combat Dassault du type Mirage III et Mystère IV – sans marquages – et par des vedette-torpilleurs de la marine israélienne.
Lorsque l’équipage de l'USS Liberty mit ses canots de sauvetage à l’eau pour évacuer le navire, les Israéliens se rapprochèrent pour mieux abattre les Américains qui essayaient de sauver leurs vies. Sur un effectif total de 291 membres d’équipage 34 ont été tués et 173 blessés.

Amiral Thomas Moorer, avait mis sur pied une commission indépendante pour enquêter sur ce qui s’était réellement passé avec l’USS Liberty.
Comment confondre un cargo de 137 m de long, équipé d'immenses mâts de détection, d'une imposante antenne elliptique et ne disposant d'aucun armement visible, avec un destroyer à la silhouette profilée armé de cinq tourelles de canons bien visibles ?
Cette attaque par un allié des États-Unis fut une tentative délibérée de détruire un navire américain et de tuer tout son équipage.
Elle comprenait le mitraillage des sauveteurs et des canots de sauvetage.
La Maison-Blanche a délibérément empêché l’U.S. Navy de venir au secours du USS Liverty.
C’est la première fois dans l’histoire navale qu’une opération de secours est annulée alors qu’un navire américain est attaqué.
Les survivants de l’équipage ont par la suite été menacés de procès, d’emprisonnement, ou pire, s’ils parlaient à qui que ce soit de ce qui leur était arrivé.

En fait, les Israéliens pensaient réussir à faire couler le navire américain sans y laisser de témoins pour faire croire à une attaque égyptienne afin d'avoir le soutien militaire américaine afin de justifier la guerre des six jours.
Menahem Volfovitz Begin, 1er ministre israélien de 1977 à 1983, a admis publiquement en 1982 : "En juin 1967, nous avions un choix. Les concentrations de l’armée égyptienne dans les voies d’accès du Sinaï ne prouvent pas que Nasser était vraiment prêt à nous attaquer. Nous devons être honnêtes avec nous-mêmes. Nous avons décidé de l’attaquer."

Comment confondre un cargo de 137 mètres de long, équipé d’immenses mâts de détection, d’une imposante antenne elliptique et ne disposant d’aucun armement visible, avec un destroyer à la silhouette profilée armé de 5 tourelles de canons bien visibles ?