LES PRATIQUES ET PILIERS DE L'ISLAM AUTHENTIQUE ?

RETOUR AUX SOURCES DE LA RELIGION ABRAHAMIQUE :

Le mot musulman n’est pas une étiquette à mettre sur des personnes pour distinguer qui est quoi.
Ce mot a un sens, il désigne ceux qui soumettent leur être à Dieu tout en faisant le bien, toute religion confondue.
On arrive à une époque où les mots perdent leur réalité étymologique, le fait de vouloir contester les hadiths, les détracteurs osent les appeler des 'coranistes' [quraiyoun]!
Or la vraie appelation serait plutôt le 'musulman' ou 'croyant intègre' car ils/elles ne croient QU'A LA PAROLE DE DIEU, c'est à dire le Message, appelé 'Coran' par les croyants monothéistes.
Mais ceux qui suivent le Coran et la Sounnah (hadiths) eux, sont appelé sunnites/chiites nuance !

Chercherai-je un autre juge que Dieu, alors que c’est Lui qui a fait descendre vers vous ce Livre bien exposé ?
Ceux auxquels Nous avons donné le Livre savent qu’il est descendu avec la vérité venant de ton Seigneur. Ne sois donc point du nombre de ceux qui doutent.
Coran sourate 6 verset 114


Nous devons uniquement obéir à Dieu, à travers sa parole et non pas à travers d’intermédiaires.
A partir de là, il suffit d’observer les commandements qui sont les vrais piliers de la religion et non pas uniquement ceux que les Oulémas (savants musulmans) ont instauré.
Car les commandements sont des actes obligatoires que nous devons observer pour atteindre la sagesse et qui nous permettent d’être de bons croyants (toute religion confondue).
Ces commandements sont aussi inscrits dans la Torah et l’Evangile donc quiconque les observent, tout en croyant en Dieu sans rien lui associer, soumet tout son être à Dieu et de ce fait, est musulman ce que Dieu a décrété à l’homme, la sagesse :


Et ton Seigneur a décrété : "N’adorez que Lui ; et marquez de la bonté envers les père et mère :
si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point : "Fi !" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.
Coran sourate 17 verset 23


La prière ainsi que les actes de dévotion sont issus du culte imposé à Abraham auquel nous devrions adhérer.
La prière est de ce fait soumise au principe de la réitération. (la reproductions des mêmes gestes et des mêmes paroles qui nous ont été transmis de génération en génération), tant que ça ne va pas à l'encontre du Coran.
les salutations [tahiyyats] ; elles ont été inventées dans les Hadiths où elles sont rapportées à chaque fois différemment.
Or aucun Hadith, si vrai était-il, ne présente cet enseignement de A à Z pour une prière rituelle donnée.
Tout au plus on trouve dans ces Hadiths quelques remarques émises, éparses dans le temps et dans l’espace, pour corriger quelques déviations commises par certaines personnes de l’époque, comme le font aujourd’hui tous les croyants assidus dans la prière envers certains de leurs coreligionnaires débutants.
Cependant nous ne pensons pas qu'il faille diminuer le nombre de prosternations lors des voyages mais seulement dans le cas de la terreur (peur d'un ennemi à nos trousses) ou éventuellement la peur de rater le moment de la prière.
Ce verset où la profession de foi est bien explicite, fut occulté par les inventeurs des religions terrestres qui lui ont substitué les salutations.


Soyez assidus aux prières et surtout la prière médiane ; et tenez-vous debout devant Dieu, avec humilité.
Mais si vous craignez un grand danger, alors priez en marchant ou sur vos montures.
Puis quand vous êtes en sécurité, invoquez Dieu comme Il vous a enseigné ce que vous ne saviez pas.
Coran sourate 2 verset 238 - 239

-----

Et rappelle-toi, quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout
- Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : "Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s’y inclinent et s’y prosternent."
Coran sourate 2 verset 125

-----

Rappelle-toi quand les Anges dirent : "Ô Marie, certes Dieu t’a élue et purifiée ; et Il t’a élue au-dessus des femmes des mondes.
Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s’inclinent."
Coran sourate 3 verset 42 - 43


Evidemment ils devaient réciter les versets des livres anciens remplacés par ceux du Coran à l’arrivée du prophète de l'Islam !
Mais comment les gens aujourd’hui peuvent apprendre la prière rituelle sans tomber dans des déviations ?
Voici donc ci-dessous comment nous pouvons prier en nous appuyant uniquement sur le coran.


Lorsque Daniel sut que le décret était écrit, il se retira dans sa maison, où les fenêtres de la chambre supérieure étaient ouvertes dans la direction de Jérusalem ;
et trois fois le jour il se mettait à genoux, il priait, et il louait son Dieu, comme il le faisait auparavant.
Bible Daniel 6:10


SE DÉCHAUSSER DANS UN LIEU SAINT :

Les mosquées sont le lieu qui contient des vibrations pures de champs magnétiques et électriques à énergie positive.
Dans les temps anciens, les temples ont été construits de manière à ce que les planchers au centre du temple étaient bons conducteurs de ces vibrations positives leur permettant de passer à travers nos pieds sur le corps.

Dieu dit : N'approche pas d'ici, ÔTE TES SOULIERS DE TES PIEDS, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte.
Bible Exode 3 verset 5


Puis, lorsqu’il y arriva, il fut interpellé : "Moïse !
Je suis ton Seigneur. Enlève tes sandales : car tu es dans la vallée sacrée, [ Tuwā ]."
Coran sourate 20 verset 11 - 12


Une autre raison est connue des chaussures sont utilisés partout où ils ont tendance à obtenir toutes les impuretés comme la saleté, les germes... qui gâcher l'environnement pur du lieu de prière et sont la source d'énergie négative.

LES ABLUTIONS DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE :

Si le but premier des ablutions était la propreté, pourquoi Dieu ne nous commande-t-Il pas de nous laver sous les bras, ou nos parties intimes, ou même de prendre un bain ?
Ces zones de notre corps ont plus besoin d'être nettoyées que notre visage ou nos coudes !
Si le but premier des ablutions était la propreté, pourquoi Dieu dit seulement "passez les mains mouillées sur vos têtes" et non pas "lavez vos cheveux" ?
Passer ses mains sur ses cheveux ne va pas les nettoyer !
La réponse rationnelle à ces questions est que le but des ablutions ne peut pas être principalement d'atteindre une propreté physique.
Les ablutions ne sont rien de plus qu'un commandement simple venant de Dieu pour tester notre foi.
Allons-nous obéir à Dieu dans ces étapes ou est-ce que le Malin va nous duper pour changer l'ordre de Dieu ?


  1. Se laver le visage
  2. Se laver les mains jusqu'aux coudes
  3. Passer ses mains mouillées sur la tête
  4. Se laver les pieds jusqu'aux chevilles

Ce test est en fait identique au test donné à Adam et son épouse concernant l'arbre interdit.
Pourquoi Dieu a-t-Il placé l'arbre interdit parmi tous les autres et prévenu Adam de ne pas manger de ses fruits ?
Manifestement, il n'y avait rien de mal avec les fruits de l'arbre puisque lorsque Adam et son épouse en mangèrent, aucun mal ne les affecta, pourtant ils échouèrent au simple test d'obéissance.
Le Malin les trompa de la même manière qu'il trompe des millions de croyants aujourd'hui à désobéir aux ordres les plus simples de Dieu !


Moïse, Aaron et ses fils, s'y lavèrent les mains et les pieds ;
lorsqu'ils entrèrent dans la tente d'assignation et qu'ils s'approchèrent de l'autel, ils se lavèrent, comme l'Eternel l'avait ordonné à Moïse.
Bible Exode 40 verset 31 - 32


Ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la prière rituelle, lavez vos visages et vos mains jusqu’aux coudes ;
passez les mains mouillées sur vos têtes ; et lavez-vous les pieds jusqu’aux chevilles.
Et si vous êtes pollués, alors purifiez-vous ;
mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l’un de vous revient du lieu où il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d’eau,
alors recourez à la terre pure, passez-en sur vos visages et vos mains...
Coran sourate 5 verset 6


Il faut observer ici que celui ou celle qui revient des toilettes ou qui a eu des relations sexuelles a véritablement besoin de nettoyer ses parties intimes, et non le visage et les bras !
Pourtant, en absence d'eau, l'ordre de Dieu est de se passer les mains sur le visage en faisant des ablutions sèches.
Une nouvelle fois, cela confirme que la question des ablutions n'est pas d'atteindre la propreté physique, mais est seulement un test de foi !

Malheureusement, c'est la route prise par des millions de musulmans à travers le monde.
Non seulement ils ajoutent leurs propres innovations aux ordres simples de Dieu, mais ils ajoutent aussi des conditions les plus ridicules qu'il soit.
Certains vous diront que si l'eau coule de votre coude au poignet, cela annulera vos ablutions, et que la méthode correcte est l'opposée !
D'autres citeront des hadiths stipulant des choses ridicules comme l'importance de laver son nez, les oreilles, les orteils...

On peut aussi faire référence à l'histoire du peuple d'Israël quand ils furent commandés de sacrifier une génisse (jeune vache) à la soure 2, mais ils hésitèrent et exigèrent toutes sortes de clarifications inutiles, alors que l'ordre était très SIMPLE à exécuter. Ce n'est pas la propreté physique comme de nombreux croyants le pensent mais plutôt une purification spirituelle !

LA PRIÈRE SELON LE CORAN :

Deux liens avec Dieu sont prescrites et une surérogatoire, durant la nuit :


Endure donc ce qu’ils disent ; et célèbre la louange de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher ;
et célèbre Sa gloire, une partie de la nuit et à la suite des prosternations.
Coran sourate 50 verset 39 – 40


    • 1ère prière : La prière de l’aube
    • 2ème prière : La prière avant la tombée de la nuit
    • 3ème prière : La prière surérogatoire durant la nuit

QUOI DIRE DANS LA PRIÈRE RITUELLE :

Avant de prier, il faut évoquer la protection de Dieu contre la présence de Satan durant la prière.
Ensuite, on commence à lire à mi-voix quelques sourates pour s'impreigner de la méditation spirituelle et à la réflexion du monde qui nous entoure aux deux extrémités du jour...
Ce qui va susciter chez nous, des inetrrogations et développer la soif de la connaissance et nous délivrer de la peur...

Puis après avoir terminé sa lecture, on se prosterne où des parties du corps touchent le sol, dont notre front et cette partie est très bénéfique.
Au passage le nombre de [rakats] ne sont que des inventions des hadiths pour s'imposer comme un livre mieux détaillé !
Il y a une réduction avérée des maux de tête, des spasmes, ainsi que des douleurs du fait que les charges électrostatiques sont dissipées.
Tout au long de la journée, les êtres humains sont exposés aux charges électrostatiques de l’atmosphère, et tout cela se centralise au niveau du système nerveux central.
La prosternation permet donc de décharger le corps de ces charges électrostatiques.
Par ailleurs, l’approvisionnement de sang parvenant au cerveau favorise la mémoire, la visions, l’audition, ainsi que la faculté à se concentrer, et la prosternation permet le drainage des sinus.


Dis : "Invoquez Dieu, ou invoquez le Tout Miséricordieux. Quel que soit le nom par lequel vous l’appelez, Il a les plus beaux noms.
Et dans ta prière / lien spirituel [ salat ], ne récite pas à voix haute ; et ne l’y abaisse pas trop, mais cherche le juste milieu entre les deux."
Et dis : "Louange à Dieu qui ne S’est jamais attribué d’enfant, qui n’a point d’associé en la royauté et qui n’a jamais eu de protecteur de l’humiliation." Et proclame hautement Sa grandeur.
Coran sourate 17 verset 110 - 111


Le mot 'prière' (lien avec Dieu) s'écrit en syriaque [ ṣlwtʾ= ܨܠܘܬܐ ] comme le mot arabe phonétique [ salat ]
Il faut alors réciter debout des passages de sourate coranique sans le psalmodier mais en le lisant normalement pour en comprendre la subtilité et la sagesse qui s'y cache !
La prière musulmane est un lien spirituel avec Dieu, le Créateur, ainsi que les glorifications de Dieu pendant la prière ont une relation correspondante avec notre bien-être spirituel et mental, d’après la recherche scientifique moderne. Les bienfaits des mouvements spécifiques et les récitations chaque jour viennent d’une bonne et rigoureuse exécution de la position ou de l’action, du temps pendant laquelle nous y restons et de la technique de récitation, correcte et attentive.
La prière est une activité physique bénéfique, et un moment durant lequel se meuvent les articulations et les muscles, dans laquelle s’active la circulation sanguine.
Par ailleurs, le lien durant la retraite spirituel à un bienfait bénéfique sur le corps et l'esprit.

En effet, en se prosternant après chaque lien/prière, les muscles de l’estomac, de l’abdomen des reins ainsi que la colonne vertébrale deviennent souples et flexibles, tandis que les nerfs rachidiens sont nourris.
Cela soulage le mal de dos. Il s’agit d’une bonne posture pour réduire les flatulences.
Cette action s’étend du bas du dos, aux cuisses et mollets, tandis que le sang est pompé vers le haut du torse.
Puis lorsque, nous revenons à la position debout, le sang qui était dans la partie supérieure du corps, revient à la normale et le corps est détendu.
En conséquence, ce sang emporte les toxines et libère considérablement les tensions.

Nous t’avons certes donné les sept versets que l’on répète, ainsi que le Coran sublime.
Coran sourate 15 Verset 87


On a ici, "... ainsi que..." qui démontre bien deux choses bien distinctes c'est à dire le Coran et les sept que l'on répète !
Nous obtenons donc debout, courbé puis prosterné : une phase de prière que l’on doit répéter.
Et ne pas faire référence à la sourate 1 dont la formule d'entrée dans chaque sourate : "Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux" [bismillah] semble avoir été imputé de force à la sourate 1 pour obtenir les sept versets qui l'a compose de toute façon, ce serait oublier que la sourate 107 se compose également de sept versets !
N'inclure persnne avec son Seigneur, ni les prophètes et ni les anges (à la fin) dans la prière car c'est une relation intime entre Dieu uniquement et nous-mêmes !

RÉCUPÉRATION DE LA RELIGION ZOROASTRIENNE :

Chez les Zoroastriens les rites sont assez légers : prier 5 fois par jour pour se rappeler que la droiture est une bonne chose, que le bien est une bonne chose ; faire une fête une fois par mois, plus cinq jours pour préparer le nouvel an.
"Accomplis la prière au déclin du soleil jusqu’à l’obscurité de la nuit, et aussi la Lecture à l’aube, car la Lecture à l’aube a des témoins" [Sourate 17 verset 78]
Selon les sunnites comme les chiites, la prière a été décrété par Dieu (selon les hadiths) durant la nuit de l’Ascension. Il aurait donné la mission à Mohamed de l'imposer aux gens.
Dieu aurait toujours selon leur doctrine, dans un premier décret, ordonné 50 prières par jour. Puis, grâce aux habiles négociations du prophète (conseils de Moïse), cela aurait été réduit à cinq.
Si cet événement est relaté dans les hadiths, la Coran ne corrobore absolument pas avec ce mythe zoroastrien !
Dieu se laisse-t-Il manipuler par Son Messager ?
Le prophète est-il plus miséricordieux que Dieu (blasphème) ?

Pour ceux et celles qui étudient les Écrits divins, observez donc Daniel Chapitre 6 (ci-dessus) ainsi que dans les Psaumes Chapitre 55.
Vous serez surpris de voir qu'il est aussi question de réaliser trois contacts journalier avec Celui qui mérite d'être adoré.
Encore une fois, La Lecture (Rappel) confirme ce qui est descendu auparavant.

Et moi, je crie à Dieu, Et l'Eternel me sauvera. Le soir, le matin, et à midi, je soupire et je gémis, Et il entendra ma voix.
Bible Psaumes 55 verset 17 - 18


Dans la Bible de la Genèse du chapitre 18 verset 22 jusqu'au verset 33, nous avons le récit d'Abraham qui cherche à réduire le nombre de juste pour épargner le peuple de Lot du chatiment divin envers la cité perverse.
Étrange similitude avec le récit de l'ascension du prophète pour justement alléger les 50 prières prescrites selon eux par Dieu ?

"Nous avons entendu et obéi..."
Mais parallèlement, nous avons aussi reçu l’ordre de ne pas accepter n’importe quoi !
"Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé." [Sourate 17 verset 36]
Il nous a donc été rendu obligatoire de vérifier par nous-mêmes toute information, spécialement quand il s’agit de notre vie future, à condition bien sûr, d’y croire…
Vérifier, comparer, ressentir et expérimenter. Tout nous pousse à l'émulation et à la curiosité intellectuelle et spirituelle
Le Coran nous enseigne que la prière est un moyen de nous éloigner du mal ainsi que du vice et du désespoir :
"Et cherchez secours dans l’endurance et la prière : certes, la prière est une lourde obligation, sauf pour les humbles." [sourate 2 verset 45]
"Récite ce qui t'est révélé du Livre et accomplis la Salat. En vérité la Salat préserve de la turpitude et du blâmable..." [sourate 29 verset 45]

Le mot 'prière' implique un lien, une connexion spirituelle.
Il s’agit donc d’une relation entre le croyant et son Créateur, à travers laquelle s’effectue une communication donnant lieu à un vrai échange.
A la question récurrente de savoir comment se fait la prière, tout est mentionné dans le Coran, que n'en déplaise aux négateurs.
Non seulement selon les musulmans, il s'agit de Sa parole, mais de plus, à quiconque s'approche avec humilité de l'Écrit, celui-ci s'ouvre, graduellement certes, mais s'ouvre et dévoile Ses Secrets selon le dégré de compréhension de chacun.

LES POSITIONS DANS LA PRIÈRE :

La position debout pour réciter des versets du Coran [sourate 3 verset 39] et [sourate 39 verset 9], en marchant ou en étant sur une monture (cheval, voiture, avion…) [sourate 2 verset 239].
La position inclinée, la position prosternée suive la prière [sourate 2 verset 43], [sourate 3 verset 43], [sourate 9 verset 112] et [sourate 22 verset 26].
Et tout le monde sait ce que c’est l'inclinaison [el roukou’] et la prosternation [al soujoud], c’est basique en langue arabe.

La durée de la prière n’est pas imposée par des chiffres dans le coran.
Un verset recommande de la raccourcir dans un cas, ce qui laisse entendre qu’elle doit être plus longue en temps normal sans précision ce qui laisse le choix au croyant de déterminer sa durée.


Et quand vous parcourez la terre, ce n’est pas un péché pour vous de raccourcir la prière,
si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l’épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré.
Coran sourate 4 Verset 101


LA PROSTERNATION, LA PRIÈRE A LA FAÇON DES MUSULMANS DANS LA BIBLE :

Venez, prosternons-nous et humilions-nous, fléchissons le genou devant l'Eternel, notre créateur !
Bible Psaumes 95 verset 6

Achab monta pour manger et pour boire. Mais Elie monta au sommet du Carmel ;
et, se penchant contre terre, il mit son visage entre ses genoux,
Bible 1 Rois 18 verset 42

Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi :
Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi !
Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux.
Bible Mathieu 26 verset 39


LES PRIÈRES SURÉROGATOIRES :

Et de la nuit consacre une partie avant l’aube pour des prières surérogatoires : afin que ton Seigneur te ressuscite en une position de gloire.
Coran sourate 17 Verset 79


LA PRIÈRE EN GROUPE :

Et lorsque tu (Mohamed) te trouves parmi eux, et que tu les diriges dans la prière, qu’un groupe d’entre eux se mette debout en ta compagnie, en gardant leurs armes.
Puis lorsqu’ils ont terminé la prosternation, qu’ils passent derrière vous et que vienne l’autre groupe, ceux qui n’ont pas encore célébré la prière...
Coran sourate 4 Verset 102


LA PRIÈRE DU MORT :

Et ne fais jamais la prière sur l’un d’entre eux qui meurt,
et ne te tiens pas debout auprès de sa tombe, parce qu’ils n’ont pas cru en Dieu et en Son messager, et ils sont morts tout en étant pervers.
Coran sourate 9 Verset 84


L'imposture de la position des mains :
Préciser que les mains doivent être tenues sur les côtés du front tout en récitant 'Dieu est le plus grand' [Allahu Akbar] de plus cela sous-entend qu'il y a d'autres divinités pour oser dire le plus grand : le plus grand sur qui ?
Que les mains doivent être placées sur le ventre tout en récitant la Fatiha, plus deux/trois autres petites sourates comme pour réciter du par coeur alors que le but de ce moment spirituel est sa lecture pour amplifier notre connaissance, notre relation avec le divin et la sagesse - et en ce qui concerne l’index qui soit pointé durant la prière… Tout cela ne sont que des trivialités qui ne sont jamais mentionnées ou exigées par Dieu dans le Coran.

Le sermon du vendredi :
Il n’y a aucune autorisation dans tout le Coran pour le sermon que délivrent les musulmans lors de la pseudo prière du vendredi.
Le rituel de la prière est une prière exclusive observée par le croyant et dirigée directement vers Dieu, ce n’est pas un discours d’un croyant à d’autres !
Il est acceptable de prononcer un sermon, mais totalement séparé de la prière elle-même, que ce soit avant ou après.
Mais les musulmans d’aujourd’hui considèrent le sermon comme une partie de la prière, et pour cette raison ils n’observent que deux [rakats] pendant la prière du vendredi au lieu des quatre [rakats] qu’ils observent normalement. Ils expliquent cela en disant que le sermon remplace les deux autres unités de prières [rakats]. Inutile de rappeler que le concept de [rakat] qui est NON CORANIQUE. Ce sermon non coranique, pratiqué au cours de la prière du vendredi, est en réalité utilisé pour promouvoir les hadiths (leurs ventes dégagent de grosses recettes) et commémorer et glorifier le prophète et ses compagnons.

ATTESTATION DE FOI SANS ASSOCIÉ DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE :

Par ailleurs, remarquez que le témoignage de foi, ne consiste pas à dire que Dieu est un Dieu, mais atteste qu'il n'y a d'autre Dieu que Dieu !
Ce qui revient à dire qu'avant même de certifier la croyance en Dieu, il faut d'abord renier ces dieux créés de toutes pièces.
Le témoignage ou l'attestation de foi consiste en une seule qui n'est autre : "Il n'y a d'autre Dieu Que Dieu !"
Selon ce qu'atteste le Seigneur ainsi que ses Anges et les doués de la science, dans ce verset coranique :

  • Sourate 21 verset 25 : Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n’ayons révélé : "Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc."
  • Sourate 37 verset 35 : Quand on leur disait : "Point de divinité à part Dieu", ils se gonflaient d’orgueil.
  • Sourate 39 verset 45 : Et quand Dieu est mentionné seul, les cœurs de ceux qui ne croient pas en l’au-delà se crispent
    et quand on mentionne ceux qui sont en dehors de Lui, voilà qu’ils se réjouissent.
  • Sourate 40 verset 12 : Il en est ainsi car lorsque Dieu était invoqué seul, vous ne croyiez pas ; et si on Lui donnait des associés, alors vous croyiez...

"Dieu atteste, et aussi ses anges et les doués de la science, qu'il n'y a point de divinité à part lui, le mainteneur de la justice.
Point de divinité à part lui, le Puissant, le Sage."
Coran sourate 3 verset 18


Ecoute, Israël ! l'Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel.
Bible Deutéronome 6 verset 4


Nous pouvons retrouver un témoignage de foi sur l'inscription sur l'arcade octogonale sud (72A.H/692) du dôme de la mosquée d'Omar à Jérusalem (a été construite en 1193 par Nur al Din) qui dit : "Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Il n'y a de dieu que Dieu seul, indivisible et sans égal. A Lui la royauté et la louange. Il fait vivre et fait mourir et Il est omnipotent."

Nous rejetons la consécration ou la divinisation du prophète en l'élevant au-dessus des autres prophètes, nous refusons aussi ce qu'on appelle le pèlerinage vers son soit-disant mausolée. Nous n'associons pas non plus son nom à celui de Dieu pendant la prière ou l'appel à la prière ou encore dans les mosquées.
Nous croyons que la prière sur le prophète se manifeste dans le respect du lien qui nous unit à lui qui est l'attachement et le dévouement à la parole divine qui lui a été révélée.
Nous devons donc prendre conscience, chaque fois que nous lisons le Coran que nous proférons les mêmes expressions que lui-même prononçait et pour lesquelles il luttait.
C'est bien ce genre de communion qui doit nous unir à lui après son décès.

Par contre l'association [shirk] c'est le partage de la vénération dû uniquement à Dieu avec quelqu'un d'autre.
Comme le fait de considérer le prophète comme un associé de Dieu, ayant droit aux mêmes devoirs de dévotion.
Plus encore, lui reconnaître le droit de contrôle, à l'instar de Dieu, du jour de la rétribution en intercédant en faveur des gens.
Le péché d'association s'amplifie d'autant plus que l'on idolâtre d'autres humains - entre autres, les imams, les rabbins, les prêtres et les saints ; par contre le dévouement dû à Dieu seul diminue au fur et à mesure.
Car le plus gros de la dévotion est de ce fait, dédié aux autres humains : prophètes, compagnons, imams, oulémas et saints au détriment de Dieu.

le voile islamique

Jugez-en vous-mêmes : est-il convenable qu'une femme prie Dieu sans être voilée ?
Bible 1 Corinthiens 11 verset 13


LE PORT DU VOILE DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE DEPUIS L'ANTIQUITÉ :

L’usage du voile remonte à l’Antiquité.
Il faisait partie intégrante de la tenue vestimentaire de la femme, non seulement en Orient, mais aussi en Grèce et à Rome.
Les plus anciens documents écrits qui en parlent ont plus de 3 000 ans.
Il s’agit d’un ensemble de lois assyriennes (l’Assyrie géographique correspond approximativement à l’Irak actuel).
Elles furent compilées sous le règne de Téglath-Phalasar Ier (1114-1076 avant JC) mais elles étaient déjà en vigueur depuis plusieurs siècles avant leur rédaction.

Que nous disent ces tablettes ?
"Les femmes mariées qui sortent dans la rue n’auront pas la tête découverte. La concubine qui va dans la rue avec sa maîtresse [l’épouse officielle] sera également voilée. La hiérodule [prostituée sacrée] qu’un mari a prise [comme épouse] sera voilée dans les rues. Et celle qu’un mari n’a pas prise ira la tête découverte. La prostituée non sacrée ne sera pas voilée, sa tête sera découverte."
Lois assyriennes

Autrement dit, les femmes mariées et les filles d’hommes libres devaient se couvrir d’un voile avant d’aller dans la rue.
Il en était de même de la concubine lorsqu’elle accompagnait l’épouse officielle. Les autres femmes, servantes et prostituées, devaient, au contraire, avoir la tête découverte.
D’autres passages précisent que lorsqu’un homme voulait prendre pour épouse une femme de rang inférieur, il devait la voiler devant témoins.
Tous les peuples sémites de l’antiquité respectaient cet usage codifié par les assyriens. Les arabes, en tout cas, bien avant l’apparition de l’Islam.
Pour un lecteur de langue grecque, c’était – tout comme dans l’ancien empire assyrien – la femme de bonne famille qui devait sortir voilée, non la prostituée.

Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants,
de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées.
Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
Coran sourate 33 verset 59


Mais le voile n’était-il alors porté qu’en Orient ?
En Assyrie, en Arabie, en Canaan (Palestine) ?
Pas seulement puisqu’en Grèce aussi, sans toutefois en faire une obligation, on jugeait plus convenable pour une femme de sortir la tête voilée, ainsi que le rapporte l’historien et biographe grec Plutarque (vers 46-126 après JC) :
"Il est plus conforme aux usages, pour les femmes de se produire en public voilées, pour les hommes tête découverte."

Dans l’antiquité, le port du voile était codifié en Assyrie, permettant d'établir la distinction entre femmes nobles ou mariées et esclaves.
La tradition du purdah (rideau) désigne une pratique d’origine perse empêchant les hommes de voir les femmes.
La sculpture antique nous a laissé une trace de cette symbolique : les déesses représentant le mariage, le foyer ou la famille sont le plus souvent voilées alors que les déesses célibataires comme Diane ou Vénus, ne le sont pour ainsi dire jamais.
Dans la Rome Antique, le symbole du voile est étroitement associé au mariage : le verbe [nubere] signifie 'voiler' et 'se marier'.
Les mariées romaines portaient un voile de couleur rouge-orange, appelé flammeum.

LE PÈLERINAGE A LA MOSQUÉE SACRÉE :


Et accomplissez pour Dieu le pèlerinage et le petit pèlerinage. Si vous en êtes empêchés, alors faites un sacrifice qui vous soit facile.
Et ne rasez pas vos têtes avant que l’offrande n’ait atteint son lieu d’immolation.
Si l’un d’entre vous est malade ou souffre d’une affection de la tête, qu’il se rachète alors par un jeûne ou par une aumône ou par un sacrifice.
Quand vous retrouverez ensuite la paix, quiconque a joui d’une vie normale après avoir fait le petit pèlerinage en attendant le pèlerinage, doit faire un sacrifice qui lui soit facile.
S’il n’a pas les moyens qu’il jeûne trois jours pendant le pèlerinage et sept jours une fois rentré chez lui, soit en tout dix jours.
Cela est prescrit pour celui dont la famille n’habite pas auprès de la Mosquée sacrée. Et craignez Dieu. Et sachez que Dieu est dur en punition.
Le pèlerinage a lieu dans des mois connus.
Si l’on se décide de l’accomplir, alors point de rapport sexuel, point de perversité, point de dispute pendant le pèlerinage.
Et le bien que vous faites, Dieu le sait. Et prenez vos provisions ; mais vraiment la meilleure provision est la piété. Et redoutez-Moi, Ô doués d’intelligence !
Ce n’est pas un péché que d’aller en quête de quelque grâce de votre Seigneur.
Puis, quand vous déferlez depuis Arafat, invoquez Dieu, à [ al Mashar al Ḥaram ].
Et invoquez-Le comme Il vous a montré la bonne voie, quoiqu’auparavant vous étiez du nombre des égarés.
Coran sourate 2 Verset 196 à 198


"... Le pèlerinage a lieu dans des mois connus..."
Donc à partir de Dhou al-Hijja, les 3 autres mois doivent être consécutifs comme le définit la trêve des 4 mois sacrés ("Parcourez la terre durant quatre mois..." sourate 9 verset 2) ce qui donne :

    1. Dhou al-Hijja : C'est le douzième mois du calendrier musulman, Il est marqué par le pèlerinage, mois qui compte 29 ou 30 jours.
    2. Mouharram : C'est le premier mois du calendrier musulman un des plus importants notamment pour les chiites, mois qui compte 30 jours.
    3. Safar : C'est le deuxième mois du calendrier musulman, mois qui compte 29 jours.
    4. Rabi' al-Awwal : C'est le troisième mois du calendrier musulman, mois qui compte 30 jours.

Mais les hadiths ont modifié cet ordre et considèrent plutôt Radjab (7ème), Dhou al-qi`da (11ème), Dhou al-Hijjah (12ème) et Mouharram (1er) comme mois sacrés !
Surtout que Radjab est décalé loin des trois autres mois qui se suivent. Ce qui contredit le verset 2 de la sourate 9 qui parle d’une trêve durant 4 mois sacrés qui ne peuvent être que consécutifs.
En effet, est-ce possible qu'une trêve dure 3 mois et un quatrième mois décalé avec un interval de combat pendant plusieurs mois ?


Le report d’un mois sacré à un autre est un surcroît de mécréance.
Par là, les mécréants sont égarés : une année, ils le font profane, et une année, ils le font sacré, afin d’ajuster le nombre de mois que Dieu a fait sacrés.
Ainsi rendent-ils profane ce que Dieu a fait sacré. Leurs méfaits leurs sont enjolivés. Et Dieu ne guide pas les gens mécréants.
Coran sourate 9 Verset 37


Ils le déclarent profane une année, puis l’année suivante ils le déclarent sacré, prétextant qu’ils veulent être en accord avec le nombre de mois que Dieu déclare sacrés.
Ils ne se rendent pas compte qu’ils déclarent licite ce que Dieu a interdit ! Et c’est ainsi que leurs méfaits leur apparaissent pleins d’attraits , mais Dieu ne guide point les négateurs !
Donc sauter cinq mois pour atteindre le mois de Rajab est une imposture trés difficile à défendre !

A-t-on vu une trêve de 4 mois qui commence un mois avant la proclamation (Dhou al-Hijja), et se termine neuf mois plus tard avec une reprise de combat entre les 3 premiers mois et le quatrième mois ?
C’est une falsification manifeste !
A partir de la sourate 9, on comprend quand a eu lieu la proclamation du pacte et de son désaveu, et par là, on compte 4 mois successifs pour déterminer ces mois.


la stèle de Mina

Le nombre de mois, auprès de Dieu, est de douze mois, dans la prescription de Dieu, le jour où Il créa les cieux et la terre.
Quatre d’entre eux sont sacrés : telle est la religion droite...
Coran sourate 9 verset 36


Le pèlerinage étant instauré bien avant l'arrivée du prophète mohamed.
Donc c'était bien connu avant la révélation du Coran, d'où moins de précision mais des informations suffisante. [sourate 22 verset 27] et [sourate 9 verset 3].
Par contre nous contestons le fait de visiter les mausolées ou les sépultures dites sacrées comme faisant partie du pélerinage.
Que ce soit la soit disant sépulture du prophète ou de sa famille proche, ses compagnons ou tout autre saint.
Plus encore nous considérons que ses pratiques tiennent de l'hérésie et de l'association [shirk] d'autres divinités à Dieu, le Trės Haut.

Ce n’est pas un péché que d’aller en quête de quelque grâce de votre Seigneur.
Puis, quand vous déferlez depuis Arafat, invoquez Dieu, à [ Al Mashar al Haram ].
Et invoquez-Le comme Il vous a montré la bonne voie, quoiqu’auparavant vous étiez du nombre des égarés.
Ensuite déferlez par où les gens déferlèrent, et demandez pardon à Dieu. Car Dieu est Pardonneur et Miséricordieux.
Coran sourate 2 verset 198 - 199


Donc, nous pensons qu'il ya parmi eux des agresseurs injustes qui exploitent la religion du Tout-Puissant dans les invasions, les conquêtes et l'occupation de la terre d'autrui (ex : les berbères du Maghreb) comme l'ont fait après son décès les compagnons du prophète et les premiers musulmans.
Pourtant Dieu nous le dit dans le Coran, s'Il avait voulu, certes, il aurait fait de nous une seule communauté !
Alors pourquoi ce besoin de convertir par la force ou de tuer quiconque voudrait quitter l'Islam (l'apostasie) ?

LES PRESCRIPTIONS POUR LE JEÛNE DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE :


Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, Pour frapper méchamment du poing ;
Vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour que votre voix soit entendue en haut.
Bible Esïe 58 verset 4


-----

... Donc, quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne/fasse abstinence ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours...
mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l’aube du fil noir de la nuit.
Puis accomplissez le jeûne jusqu’à la nuit... Voilà les lois de Dieu : ne vous en approchez donc pas pour les transgresser.
C’est ainsi que Dieu expose aux hommes Ses enseignements, afin qu’ils deviennent pieux !
Coran sourate 2 verset 185 à 187


EN CE QUI CONCERNE L’AUMÔNE DANS LA RELION MONOTHÉISTE :

L’aumône était au nombre des obligations religieuses des Enfants d'Israël, avec la prière et le jeûne.
Plusieurs passages de l'Ancien Testament affirment l’efficacité de l’aumône pour racheter les péchés et éviter les malheurs.

Nous croyons en l'aumône [zakât] dans ses diverses acceptions.
L’aumône dans le sens de la purification de l'âme par la piété, et dans le sens de la charité qui revient aussi à épurer ses biens par l'aumône et le bénévolat, pour que Dieu les bénisse et les fasse prospérer. Et donc socialement parlant cela se traduit par le fait de nous acquitter financièrement de nos devoirs envers nos parents, nos proches, les orphelins, les nécessiteux et les indigents.


Lors donc que tu fais l'aumône,
ne sonne pas de la trompette devant toi, comme font les hypocrites dans les synagogues et dans les rues, afin d'être glorifiés par les hommes.
Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense. Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta droite,
afin que ton aumône se fasse en secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.
Bible Matthieu 6 verset 2 à 4


-----

Ils t’interrogent : "Qu’est-ce qu’on doit dépenser ?"
Dis : "Ce que vous dépensez de bien devrait être pour les père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres et les voyageurs indigents.
Et tout ce que vous faites de bien, vraiment Dieu le sait."
Coran sourate 2 verset 215

-----
Aux nécessiteux qui se sont confinés dans le sentier de Dieu, ne pouvant pas parcourir le monde, et que l’ignorant croit riches parce qu’ils ont honte de mendier
- tu les reconnaîtras à leur aspect - Ils n’importunent personne en mendiant. Et tout ce que vous dépensez de vos biens, Dieu le sait parfaitement.
Coran sourate 2 verset 173


Selon des versets coraniques, on peut voir que le mot arabe [al'afw] est utilisé pour signifier : ce qui a été pardonné ou ce sur quoi on ferme les yeux.
Si on applique cela au mot [al'afw] qui est utilisé à la sourate 2 verset 219 et qui est lié au paiement de l'aumône, on voit que Dieu nous dit de payer l'aumône avec la partie de nos revenus que l'on peut abandonner sans devoir la réclamer, ou en d'autres mots ce sur quoi on peut fermer les yeux et donner sans difficultés.


Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur.
Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables ; et le Diable est très ingrat envers son Seigneur.
Si tu t’écartes d’eux à la recherche d’une miséricorde de Ton Seigneur, que tu espères, adresse-leur une parole bienveillante.
Ne porte pas ta main enchaînée à ton cou, et ne l’étend pas non plus trop largement, sinon tu te trouveras blâmé et chagriné.
Coran sourate 17 verset 26 à 29


Il est important de noter que Dieu n'a pas défini ou quantifié la quantité de nos revenus que nous devons donner en charité.
Dieu sait que cela sera différent selon les individus et directement dépendant des revenus et des circonstances.
Cela dépend également du désir de chaque personne de faire du bien. Par conséquent, Dieu laisse le soin à chaque individu d'évaluer ses propres besoins, et de décider quelle portion de l'excès de ses revenus peut être donnée en charité.
Le taux de 2,5% qui est suivi par les musulmans ne se trouve pas dans le Coran. La source de cette pratique, comme bien d'autres, ne se trouve que dans les recueils de hadiths. Nous avons vu que le Coran définit l'aumône à partir du mot [al'afw], ce qui correspond à ce que la personne est capable de donner sans que cela lui procure la moindre difficulté. Il est évident que cette somme sera différente d'une personne à l'autre, en fonction de ses revenus.

On comprend des mots "Et donne au proche parent ce qui lui est dû" que le sujet ici est l'aumône.
Le verset 29 prend alors tout son sens. Nous ne devons ni être avare ni gaspilleur.
Si Dieu avait fixé un pourcentage (comme 2,5%) pour le paiement de l'aumône, est-ce qu'Il nous dirait de ne pas être avare ni gaspilleur ?
Ces mots nous indiquent de façon claire que le pourcentage n'est pas fixé, et qu'il en du ressort de chaque individu.

L'INTERDICTION DE CONSOMMER LE PORC DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE :

Le porc est un animal sans cou, sale, cannibale, il mange des restes dans les poubelles et même des cadavres donc il est porteur de maladies parasitaires et il ne rejette que 2% d’acide urique alors que tous les autres animaux en rejettent 98%.


Et les démons suppliaient Jésus : Si tu nous expulses, envoie-nous dans ce troupeau de porcs. Allez, leur dit-il.
Sortant alors, ils s'en allèrent dans les porcs, et voilà que tout le troupeau se précipita du haut de l'escarpement dans la mer et périt dans les eaux.
Bible Matthieu 8 verset 31 - 32

Vous ne mangerez d'aucune bête morte ; tu la donneras à l'étranger qui sera dans tes portes, afin qu'il la mange, ou tu la vendras à un étranger ;
car tu es un peuple saint pour l'Eternel, ton Dieu...
Bible Deutéronome 14 verset 21


-----

Vous sont interdits la bête trouvée morte, le sang, la chair de porc, ce sur quoi on a invoqué un autre nom que celui de Dieu,
la bête étouffée, la bête assommée ou morte d’une chute ou morte d’un coup de corne, et celle qu’une bête féroce a dévorée...
Coran sourate 5 verset 3


TOUJOURS DIRE "SI DIEU LE VEUT" A PROPOS D'UNE CHOSE DANS LA RELIGION MONOTHÉISTE :

Quand on prévoit de faire quelque chose ou que l'on fasse une promesse, on dit [Inch Allah] "si Dieu le veut !" car on ne sait pas ce qu’il va se passer dans les 5 minutes, ni le lendemain, ni dans un mois : seul Dieu sait l’avenir et nous permet de faire ce qu’on veut faire. Quand tu dis : "Demain, je partirai cinq jours à l'île Maurice..." il se peut que tu tombes malade le soir même, ou que l'avion soit cloué au sol à cause de la météo, ce qui annulerait ou repousserait ton voyage.
Cela vient du fait qu'on ne peux rien garantir dans la minute qui suit, on peut promettre ce qu'on veux, mais on ne peux rien garantir, on ne sait pas si on pourras honorer nos engagements même avec toute la bonne volonté car on ne sais pas si on vas y arriver ou pas !

Que ne dites-vous au contraire : "Si le Seigneur le veut", nous vivrons et nous ferons ceci ou cela.
Bible Jacques 4 verset 15


-----

Et ne dis jamais, à propos d’une chose : "Je la ferai sûrement demain", sans ajouter : "Si Dieu le veut"…
Coran sourate 18 verset 23 - 24


Une des conséquences de cette maladie chronique qu'a attrapé la communauté musulmane est le contentement et l'approbation de notre peuple lorsque les dirigeants athées de notre époque furent en accord permanent avec les sionistes.
Ceux qui n'approuvaient pas cet accord étaient néanmoins influencés par les mensonges de ces dirigeants et disaient : "La présence des colons israéliens sur la terre de Palestine est devenue une réalité inévitable que nous devons accepter. Notre communauté [oummah] doit maintenant se préparer à faire avec !"

LE JIHAD, UN COMBAT CONTRE SES PROPRES PASSIONS :

Nous croyons que le jihad est synonyme de sacrifice.
Dans le sens d'abnégation ou du sacrifice de soi ; ou encore de sacrifice matériel.
Toutes proportions gardées en parlant du sacrifice de soi, car ce genre de jihad n'a été érigé qu'en tant que moyen de défense, de riposte et de résistance à l'oppression et ne peut en aucun cas servir de prétexte à l'agression d'autrui car Dieu l'Omniprésent nous dit :

Le Mois sacré pour le mois sacré ! - Le talion s’applique à toutes choses sacrées.
- Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Dieu. Et sachez que Dieu est avec les pieux.
Coran sourate 2 verset 194


L'Islam appelle donc à la réforme pacifique.
Nous pensons aussi que le jihad a été instauré uniquement en cas de défense, lorsqu'il s'agit de libérer les gens des griffes de la tyrannie, quand les moyens pacifiques ne suffisent plus.
Surtout dans le cas où la tyrannie tient sa légitimité de l'instauration d'un état religieux.

Nous croyons que la prière est un devoir imposé aux croyant(e)s à des moments précis.
En faire des moments de recueillement, de communion et d'élévation spirituelle.
Des instants où tu t'adresses à Lui pour implorer son pardon, le glorifier et le remercier pour ses bienfaits. Afin d'atteindre la quiétude et la paix de l'âme.

Aujourd'hui à cause de la domination des religions terrestres, où il est plus question d'exhibition des signes ostentatoires d'une religion creuse comme la barbe, le djellaba, la trace brune sur le front, la burka/niqab, le bikini ou encore la ruée vers la construction des mosquées qui se multiplient à vue d'œil.
Pratiques qui vont de pair avec la propagation du péché, de la tyrannie, du mensonge, du licite/illicite, de l'hypocrisie, de la décadence morale et du harcèlement sexuel.
Alors a-t-on réellement besoin des Hadiths pour faire les ablutions, la prière, le pèlerinage, l’aumône et le jeûne ?


Ne remue pas ta langue pour hâter sa récitation : Son rassemblement (dans ton cœur et sa fixation dans ta mémoire) Nous incombent, ainsi que la façon de le réciter.
Quand donc Nous le récitons, suis sa récitation. A Nous, ensuite incombera son explication.
Coran sourate 75 verset 16 à 19


Comme vous pouvez le constater pour y voir les informations, il suffit juste de lire le Coran sans hâter sa récitation et que c’est alors que par cette communion intime avec Dieu, votre cœur va s’ouvrir et arriver à un niveau de spiritualité où la compréhension des versets coranique t’apparaitra comme une évidence mais sera comme un voile obscur pour ceux (les hypocrites) qui ont un penchant, un doute une maladie dans leur cœur…
Deux conditions sont requises pour l'accomlissement correct de la prière. La [iqâma] le fait de se mettre debout, c'est à dire le respect des formules d'usage qui constituent le prélude à la prière, ensuite la ferveur comme cela nous a été ordonné par le Très-Haut.
Ce qui signifie l'observance d'une extrême déférence et de recueillement afin d'atteindre la vraie communion, la vraie fusion spirituelle qu'on ne peut atteindre qu'en gardant tout le temps présent à l'esprit la Grandeur du Tout-Puissant, Dieu le Créateur depuis la récitation du prologue de la sourate 1, en passant par la Glorification du Seigneur lors des prosternations et lors des prostrations jusqu'à la profession de foi.

Dès lors, nous considérons que les conquêtes des compagnons du prophėte après sa mort comme contradictoires à l'esprit de l'Islam.
Nous affirmons qu'elles sont á l'origine de la grande sédition [Al-Fitna] qui a déchiré les musulmans et a abouti à la scission (sunnites/chiites) entre eux.
Cette même division qui a donné naissance à des religions terrestres qui ont voilé et occulté le vrai Islam.
Ces dites religions constituent aujourd'hui la plus grande entrave au développement des musulmans qui ont tant de retard à rattraper par rapport au monde civilisé.

Nous respectons la liberté de tout un chacun dans le choix de son culte, et affirmons que ça ne va en aucun cas à l'encontre de notre appel à la réforme, car nous sommes intimement convaincu du droit de chacun à inviter les autres à adhérer à son culte comme nous-mêmes le faisons.
Toujours dans l'attente du jour de la rétribution où il sera tranché dans nos différends par Dieu.
En conséquent, nous nous en tenons au respect de la règle coranique qui dit :


Nul contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement.
Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Dieu saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Dieu est Audient et Omniscient.
Coran sourate 2 verset 256


Pour nous, l'amour dû au prophète doit se traduire par la réhabilitation de son image et de sa disculpation des mensonges qui fondent les religions terrestres d'aujourd'hui.
Nous ne sanctifions, ni divinisons aucune de ses créatures que ce soit les anges, les prophètes, les imams, les saints, les rabbins ou les prêtres.
Nous nions et refusons toute intervention humaine dans la distinction entre les prophètes, car ceci est uniquement du ressort de Dieu !
Tandis que le mot "judaïsme" prend sa racine du prénom Juda, le mot "christianisme" lui prend sa racine du titre du Messie (donc de Jésus) qui en grec se dit [Christós] soit en français le Christ or contrairement aux deux premiers, le mot "Islam" lui prend sa racine d'aucun être vivant et que l'étymologie du mot arabe [aslama] qui signifie : se confier, se soumettre à la volonté divine qui plus est, détermine enfin l'appelation de cette religion monothéiste que suivaient tous les prophètes...
Il y a eu l'Ancien Testament puis le Nouveau Testament et pour clôturer la révélation divine aux êtres humains (monde visible) et aux djinns (monde invisible) ; il y a enfin le Dernier Testament : le Coran.


Et la parole de ton Seigneur s’est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l’Audient, l’Omniscient.
Et si tu obéis à la majorité de ceux qui sont sur la Terre, ils t’égareront du sentier de Dieu : ils ne suivent que la conjecture et ne font que fabriquer des mensonges.
Coran sourate 6 verset 115 - 116


mosquée de Paris

Ceux qui ont édifié une mosquée pour en faire (un mobile) de rivalité, d’impiété et de division entre les croyants,
qui la préparent pour celui qui auparavant avait combattu Dieu et son Envoyé et jurent en disant : "Nous ne voulions que le bien !" , Dieu atteste qu’ils mentent.
Coran sourate 9 verset 107