L'IMPOSTURE SUR LE MOYEN-ÂGE :

MAIS OU EST DONC PASSÉ CE MOYEN-ÂGE ?

Les anglais qualifient le Moyen Age de 'Dark Age' (période sombre).
Cette réputation est-elle mérité ?
Avant nous vraiment connu une période de stagnation voir de régression pendant près de 1 000 ans ?
Et si tout ça n’était qu’une vaste fumisterie organisée par des intellectuels qui voulaient asseoir leur légitimité ?
Springer a été pris récemment la main dans le sac à publier de faux articles et à utiliser de fausses révisions par les pairs.
Pour la seule année 2015, Springer a dû retirer 64 articles qui avaient fait l'objet de révisions frauduleuses. On ne nous dit pas comment ce fut possible.
Qu'est-ce qu'une révision frauduleuse ?
De toute façon, c'est encore une diversion, car en admettant un petit pourcentage de révisions frauduleuses, ils veulent nous faire croire qu'il existe une révision non-frauduleuse. Il n'y en a pas. Toutes sont frauduleuses.

En clair, tout est truqué en faveur de la science dominante que possèdent, contrôlent et fabriquent des groupes d'investissement multi-milliardaires comme Blackstone…
François de Sarre est l’un des défenseurs français du récentisme, et zoologue de formation se souvient du moment où il a eu des doutes sur la chronologie classique :
"Ma première rencontre avec une discordance de l’Histoire a eu lieu à Split en Croatie, en 1966, alors que je participais à un stage de biologie marine comme étudiant... J’avais été frappé par l’état de fraîcheur du Palais de Dioclétien, daté du IVème siècle de notre ère. Mais le plus étonnant était de voir comment les maisons de la Renaissance s’imbriquaient à l’ensemble architectural d’époque romaine, comme s’il n’y avait jamais eu mille ans entre les deux périodes."
Au centre de la ville de Split s'élevait le magnifique palais de l'empereur romain Dioclétien. Absolument intact…
On avait de la peine à croire que ces façades et vastes demeures dataient de près de 17 siècles !
Mais le plus surprenant était sans doute de constater que les maisons de la Renaissance, construites à l'apogée de Venise, avaient été tout bonnement ajoutées - voire intégrées - aux édifices romains déjà en place, dans un ensemble architectural parfait.

Voilà ce que Garry Kasparov déclarait à un journaliste du 'Daily Telegraph' en 2001 : "Si 10% de de ce que nous disons est vrai, ce sera la chose la plus importante dans laquelle j’aurai jamais été impliqué. Nous devons prouver ces 10% et après, ce sera comme un château de cartes. Enlevez l’une d’entre elles et tout s’écroule."
Avec plusieurs de ses collègues, ce professeur de mathématiques de l’université de Moscou est l’auteur du magnum opus récentiste, et propose une révision totale de l’Histoire.

Selon Anatoli Timofeïevitch Fomenko de l'académie russe des sciences, ce que vous avez appris sur les bancs de l’amphi n’est qu’une série d’élucubrations forgées par les Jésuites.
Pour les théoriciens allemands comme Uwe Topper, le doute n’est pas permis : l’histoire telle que nous la connaissons est une machination fomentée par le Vatican, qui a réformé le calendrier en 1582 sous le pontificat de Grégoire XIII.
Selon lui, toute la période du VIe au XIVe siècle n’aurait jamais existé. Les chroniqueurs comme Joseph Scaliger se seraient ensuite chargés de le dédoubler puis de combler le trou entre les deux.
Rien d’étonnant à ce que vous n’ayez jamais entendu parler du récentisme. En France, ils ne sont qu’une poignée à prêcher dans le désert.

le Moyen-Âge

Les historiens spécialisés commencent à le reconnaître aujourd’hui : les XIIème et XIIIème siècle furent les matrices de notre actuelle modernité à l'inverse de la pseudo période historique suivante qualifiée de Renaissance. Avec la Basilique gothique de Saint-Denis, on peut distinguer la proportion minime des montants de pierre par rapport à la surface de la verrière, une telle proportion ne pourra être obtenue qu'à la fin du XIXème siècle avec l'architecture métallique de Gustave Eiffel.
Mais 'gothique' utilisé seulement à partir de la Renaissance, voulait dire 'barbare' ou 'violent'.

Où commence le Moyen-Âge et ou finit-il ?
Le terme semble être apparu au XVIème siècle pour désigner une période obscure pour l’époque, courant de ce que l’on pensait être la fin de l’État romain allant vers une autre période qualifiée de moderne, pourquoi ?
Nulles justifications descriptibles et claires ne sont jamais données pour décrire cette transition.
Si on ouvre un livre d’histoire officielle français, le Moyen-Âge irait du Vème siècle avec l’abdication du dernier empereur romain d’occident jusqu’au règne de Charles VIII, notamment son mariage avec Anne de Bretagne, c’est à dire, le rattachement de la dernière principauté française indépendante à l’État français central à la fin du XVème siècle.
Ceci évidemment ne vaut que pour la France. Chaque pays européen possède ses propres critères de césure.
En Italie par exemple l’Empire romain d’Orient héritier et continuateur de l’Empire d’Occident est présent jusqu’au VIIème siècle et en Grèce jusqu’au XVème siècle !
La Renaissance, donc la supposée modernité, commencerait aussi beaucoup plus tôt, quand ?
On ne sait vraiment. Souvent il est attribué au peintre Giotto les prémices de cette fameuse renaissance.

Si l’on se réfère Giotto di Bondone est né en 1267 et meurt en 1337 il est classé comme peintre médiéval et considéré comme le créateur du langage pictural de la Renaissance mais qualifié de sculpteur et d'architecte italien du Trecento, ce qui situerait la Renaissance (vue d’Italie) au début du XIVème siècle.
Durant cette période de deux à trois siècles aucune généralisation sur le Moyen-Âge n’est pertinente et admissible, tout est différent de la France du Nord à la France du Sud, du saint empire à l’Espagne...

la basilique de Saint-Denis carte de navigation ancienne les croisades

Ils traitent de mensonge la vérité quand celle-ci leur vient. Mais ils vont avoir des nouvelles de ce dont ils se moquent.
N'ont-ils pas vu combien de générations, avant eux, Nous avons détruites, auxquelles Nous avions donné pouvoir sur terre, bien plus que ce que Nous vous avons donné ?
Coran sourate 6 verset 5 - 6


Au cours du Moyen Âge officiel existeront successivement parfois dans le même temps, trois modes de production différents : antique, féodal et capitaliste donc trois civilisations totalement différentes.
Les cartes modernes, l’Est est placé à droite et l'Ouest à gauche.
Cependant, nous constatons plutôt le contraire pour de nombreuses cartes médiévales - toutes les cartes marines du prétendu XIVème siècle avait l'Est à gauche, et l'Ouest à droite.
Le mot 'levant', par exemple, signifie toujours 'oriental' en français. Le Moyen-Orient est également souvent mentionné comme 'levant' en allemand.

Ceci peut être une explication du fait que l'Orient était sur la gauche des cartes (pour dire 'à gauche' en Russe est 'sleva').
Il est possible que le mot russe {sleva] a été adopté par certains pays occidentaux, langues européennes afin de se référer à l'Orient.
L’histoire des premiers contacts de l’Europe avec les œuvres d’Aristote n’ont été étudiées qu’au XIXème siècle.
les femmes, tout en restant à une place inférieure à celle des hommes, ont acquis, ou conquis, un rang plus juste, plus égal, plus prestigieux dans la société - un rang qu'elles n'avaient jamais eu avant en tant que femmes, même pas à Athènes dans l’Antiquité.
Le Moyen Âge a été très productif en matière d'écoles, et parmi les grandes créations de cette période, il y a effectivement les universités - des institutions d'enseignement supérieur, pour le dire dans notre jargon moderne.
Les premières naissent entre la fin du XIIème et le début du XIIIème siècle, à Bologne, Paris, et Oxford.
Jeanne d'Arc
On nous a toujours inculqué le fait que nos ancêtres étaient gaulois, que Charlemagne, qui s'était fait sacrer empereur à Aix-la-Chapelle, était français, il n'en est rien !
C'était tout au plus un Européen empereur de l'Occident chrétien. La meilleure preuve est que les Allemands le revendiquent aussi, c'est Karl der Gross sacré empereur à Aachen en Allemagne, dont le nom français est justement Aix-la-Chapelle.

L'affaire Jeanne d'Arc, la bergère vierge la plus célèbre de France chute de son piédestal.
Marcel Gay et Roger Senzig démontent le mythe de cette jeune gardienne de brebis ignorante, à qui Dieu confie la mission de sauver le royaume de France.
Marcel Gay remet en question le personnage, à commencer par son nom qui ne serait pas celui 'd'Arc'.
Elle ne serait pas non plus bergère, puisqu'au cours de son procès à Rouen elle déclare n'avoir : "jamais gardé les moutons et autres bêtes."
Invention de Yolande d'Anjou, belle-mère de Charles VII : Jeanne, conduite par le divin, inspire de la crainte aux troupes anglaises. Les résultats lors des campagnes militaires prouvent que la stratégie fonctionne.
En outre, sa mort demeure une source d'interrogations, puisque plusieurs documents historiques confirment sa présence en divers lieux (France, Belgique, Allemagne) après 1436. Enfin, Jeanne aurait épousé Robert des Armoises (1436).
L'homme politique Alexis Corbière écrit à ce propos : "Pour commencer l'année 2012, Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen ont choisi de s'exprimer sur le même mythe, le même symbole, la même légende : Jeanne d'Arc... Car de 1431, date de sa mort à Rouen, à la fin du XIXème, soit pendant plus de 450 ans, la figure de Jeanne d'Arc avait été quasiment oubliée sur le plan national..."

La datation par analogie est trop subjective et n'a pas réellement de base scientifique, elle ne permet pas d'établir l'âge exact même approximative de l'objet découvert.
Le latin finit par devenir la spécialité des intellectuels au point de les couper de leurs contemporains.
Il les a isolés du reste de la société, où l'on parlait les langues vernaculaires, comme les langues d'oc et d'oïl en France, ou le gallois, l'écossais et le gaélique en Grande-Bretagne.
Les résultats des fouilles menées par la Suisse, l'anthropologue Georg Glovacki en Italie s'est révélé sensationnel.
Le scientifique a découvert qu'il y avait eu aucune action militaire menée dans la région où les troupes d'Hannibal auraient gagné sur les légions romaines dans la bataille de Cannes.
Tumulus est un monticule de terre et de pierre recouvrant une sépulture ; l’étude des tumulus a montré que les restes appartiennent aux victimes de l'épidémie de peste du XIIIème siècle, et non aux soldats romains, comme tout le monde avait l'habitude de le croire.

Poète italien Pétrarque, au XIVe siècle. Mais cette image sombre a mis quatre siècles à se construire.
Prenez Leibniz, au XVIIIème siècle. Responsable de la bibliothèque du duc de Prusse, il y trouve un manuscrit du début du XIIIème siècle, les [Otia Imperiala], autrement dit : les loisirs impériaux.
C'est un texte passionnant dû à un Anglais, Gervais de Tilbury, grand voyageur qui a travaillé pour le roi de Jérusalem à Naples...
Mais si Leibniz veut le publier, c'est pour selon sa doctrine, combien les gens étaient arriérés au Moyen Âge.
Il faut se rappeler que l'Europe évolue alors vers la laïcité.
Or, Victor Hugo est de ceux qui ont fait reculer cette image, avec son roman 'Notre-Dame de Paris' !
C'est aussi en France qu'est fondée l'institution qui a le plus contribué à modifier cette image noire : l'École des chartes, créée en 1821 dans le but d'étudier les archives.
Les historiens ont généralement adopté des dates plus précises :

  • Comme terme initial, soit le partage de l'empire romain en empire d'Occident et empire d'Orient en 395,
  • soit, plus communément, la fin de l'empire romain en 475,
  • comme terme final, la chute de l'empire d'Orient et la prise de Constantinople par les Turcs Ottomans en 1453 (L'empire ottoman, d'Osman à Bayézid II),
  • Une autre limite est également souvent choisie, c'est 1492.
    Cette date est à la fois celle de la prise de Grenade par les Chrétiens, faisant ainsi tomber le dernier bastion musulman en Europe occidentale, et celle de la pseudo découverte de l'Amérique par Christophe Colomb.

Au XIXème siècle, certains historiens ont voulu faire remonter le Moyen-Âge jusqu'à la naissance de Jésus et le commencement de l'ère chrétienne ; d'autres en ont reculé le début jusqu'à l'avènement de Charlemagne ; mais ces dates ne correspondent pas à la réalité.
C'est avec le démembrement de l'Empire, la ruine progressive du paganisme, les invasions, l'établissement des royaumes barbares, la propagation du Christianisme qu'est véritablement né un ordre social nouveau, caractérisée par la formation des nations occidentales, le développement des institutions ecclésiastiques, l'établissement du régime féodal.
Comment comparer la situation de l'empire Byzantin, qui n'a jamais rompu le cordon ombilical avec l'Antiquité classique, et celle de de l'Europe du Nord, qui jaillit pour ainsi dire de la Préhistoire ?

Et ne mêlez pas le faux à la vérité. Ne cachez pas sciemment la vérité.
Coran sourate 2 verset 42


Comme chacun sait, il n’est pas possible de dater les pierres, impossible de dater la pierre par le radiocarbone (carbone 14).
Le portrait d'un roi/souverain sur une monnaie ne veut pas toujours dire qu'elle a été estampillée dans son royaume ni lors de son règne.
Si vous vous interrogiez à propos des pyramides d'Égypte, de l'île de Paques, ou de Stonehedge, vous allez être sidérés par Puma Punku !
Un site archéologique qui est supposé avoir plus de 10 000 ans - Le temple le plus ancien connu à ce jour - Les pierres sont taillées avec une précision incompréhensible, elles sont sculptées avec la précision d'un laser et n'ont pas subi l'érosion.
Ce site défie la science, la logique, et surtout l'histoire...
La révolution de 1789, la plus grande arnaque de tous les temps orchestré par les Francs-Maçons ; ce n'est pas du tout une libération, au contraire, c'est la base même de l'esclavagisme moderne par le biais de la dette qui ruine l'état depuis la Loi Rothschild en 1973 !

- Mettre les femmes au travail pour pouvoir leur appliquer des impôts,
- Briser le cocon familial afin de fragiliser l'individu à exploiter,
- Séparer les mères de leurs enfants très tôt pour centraliser l'éducation et en déposséder les familles...

- "L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord"
- Napoléon Bonaparte

- "Il y a deux Histoires : l'Histoire officielle, mensongère, qui nous est enseignée ; et l'Histoire secrète où se trouvent les vraies causes des événements, une Histoire honteuse"
- Balzac

- "Si le Peuple avait la moindre idée de ce que nous avons fait, il nous traînerait dans la rue et nous lyncherait."
- George H.W. Bush

- "Répétez un mensonge assez fort et assez longtemps et les gens le croiront."
- Adolf Hitler

- "Les gens croiront un gros mensonge plus facilement qu’un petit. Et si vous leur répétez assez souvent, ils finiront par le croire, tôt ou tard"
- Walter Langer

Nous nous persuadons de connaître l'histoire de l'humanité mais en réalité, notre histoire est en grande partie façonnée par le mensonge et la manipulation historique dans le but de servir une doctrine occulte. Le peuple croulant sous les impôts et racketté par la noblesse et le clergé, tandis qu’en comparaison avec aujourd’hui, il fallait 17 jours de travail pour s’acquitter des impôts directs contre plus de 200 aujourd’hui.
A noter qu’en plus de l’entretien du clergé et du financement de l’exercice du culte, l’église assurait une part notable de l’assistance publique (hôpitaux, hospices, aumônes, enfants abandonnés, enseignements dans les paroisses…)
La chasse aux sorcières par exemple, n’a pas eu lieu au Moyen-Âge mais au début de la Renaissance avec la rationalisation de la pensée qui va avec.
Concernant les guerres, tout était fait pour les éviter et elles n’avaient lieu vraiment qu’en dernier recours.
Le mode de vie rural (90 % de la population), basé sur l’agriculture avait rarement des problèmes d’approvisionnement à l’opposé des villes.
Les greniers permettaient justement de couvrir les années de maigres récoltes.

De plus, les populations se nourrissaient de légumes feuilles et légumes racines, dont la plupart sont aujourd’hui oubliés, faisant souvent parti des mauvaises herbes (majoritairement comestibles au passage) délaissées après la popularisation des fruits et des légumes exotiques.
Volonté de mettre en avant la vulgarité, la laideur et le chao pour illustrer le Moyen-Age plutôt que de montrer la beauté des constructions (basées sur le nombre d’or), l’harmonie et l’équilibre du mode de vie, des hommes entre eux mais aussi vis à vis de la nature, grandeurs des hommes dont certains pouvaient être pétris de qualité.

Tous ces clichés et ces mensonges sur le Moyen-Age ont pour but principal de détruire la foi mais surtout le fond que sont la spiritualité, le caractère sacré de la vie et tout ce qui en découle, en vue d’imposer la République, qui elle même allait imposer le libéralisme économique et sociale ainsi que l’athéisme, dont l’aboutissement est la société qui prend forme aujourd’hui (matérialisme, pouvoir d'achat, taxes, dette, oligarchie...).