LA VIERGE MARIE :

MARIE ET LA FAMILLE IMRAN MENTIONNÉ DANS LE CORAN ?

Selon des sources historiques, Dieu a honoré Marie, laquelle a vécu il y a environ 2 000 ans, avec la naissance de Jésus.
Elle est l'une des femmes élues sur Terre aussi bien que dans l'au-delà.
Née dans la Palestine occupée par les romains, elle était juive et vivait dans la communauté juive.
L'idolâtrie était la religion de l'état romain.



La pureté de Marie est capitale dans l’Islam, explique Jean-Claude Basset, un spécialiste de l’Islam et des relations interreligieuses à l’UNIL qui est une université située à Lausanne, en Suisse. "Les musulmans sont d’ailleurs les fervents défenseurs de Jésus contre ces attaques. Lorsqu’on a discuté, au sein de la tradition protestante et plus largement en Orient de la question des frères de Jésus, des voix musulmanes se sont levées pour dire que la virginité de Marie est éternelle, elle n’a pas pu avoir d’autres enfants."

De Marie, le Coran a également gardé le récit de sa propre enfance, dont la Bible ne dit rien.
"Sa naissance a été difficile, sa mère était âgée et avait de la peine à avoir des enfants" : relate le professeur.
"Alors, cette femme fit le vœu de consacrer l’enfant qui allait naître à Dieu." Bien que cela fût une fille, certains textes apocryphes tout comme la tradition musulmane et, en partie, le Coran rapportent que Marie a été mise à part dès son plus jeune âge, qu’elle a été élevée au temple dans une cellule particulière, et instruite – parce qu’il fallait bien honorer le vœu de sa mère.

Les textes apocryphes disent encore que, lorsqu’elle sera grande, on décidera de la confier à quelqu’un et que l’homme tiré au sort sera Joseph.
Si on retrouve cette anecdote dans la tradition musulmane, elle ne figure cependant pas dans le Coran à proprement parler.

Ainsi, de part et d’autre du monde musulman, Marie est respectée, voire célébrée, tout autant que par les catholiques fervents.
Les juifs, nation autrefois élue de Dieu sur tous les peuples, avaient altéré Sa religion, adopté des croyances erronées, s'étaient rebellés contre les commandements de Dieu et n'étaient plus reconnaissants de Ses bienfaits envers eux.
Certains d'entre eux assassinèrent même les prophètes qui leur étaient envoyés par la grâce de Dieu, car les juifs n'appréciaient pas les commandements que ces hommes exaltés transmettaient.


Nous avons fait prendre un engagement aux Enfants d’Israël, et nous leur avons envoyé des messagers.
Chaque fois qu’un messager allait à eux avec quelque chose qu’ils n’aimaient pas, certains d’entre eux ils rejetaient et certains ils tuaient.
Coran sourate 5 verset 70


L'IMMACULÉ CONCEPTION :

C'est la conception de la vierge Marie, c'est-à-dire exempte du péché originel. Marie est née à une époque chaotique, quand le seul espoir des juifs était le Messie (le Sauveur) attendu.
A son insu, Dieu avait déjà déterminé de la choisir et de l'élever pour ce devoir sacré.
Elle était au centre des espérances des israélites, car elle allait donner naissance au prophète Jésus, qu'Il complimente en ces termes :


Les anges dirent : "Ô Marie, Dieu te donne la bonne nouvelle : une Parole venant de Lui dont le nom est : Le Messie, Jésus le fils de Marie.
Il sera éminent dans cette vie et dans l’Au-delà, et l’un des plus proches de Moi.
Il parlera aux gens depuis le berceau, aussi bien qu’adulte ; il sera l’un des justes."
Coran sourate 3 verset 45 - 46


Dieu a élu Marie pour représenter la moralité et la véritable religion parmi son peuple, lequel avait délaissé la vraie religion et embrassé des superstitions et des spéculations vaines.
Dieu révèle de nombreux aspects de sa vie, parmi eux sa naissance et sa famille, la naissance de Jésus (Issa), son caractère supérieur et la manière avec laquelle elle résista aux accusations et aux calomnies de sa société.

la vierge Marie myriam Zacharie la famille Imran Jésus Joseph

Dieu révèle que "Dieu a choisi Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran (comme messagers) pour les gens. Ils appartiennent à la même lignée. Dieu est Entendant, Omniscient...." (sourate 3 verset 33 et 34)
En d'autres mots, la famille d'Imran descendait des prophètes Adam, Noé et Abraham, et ils étaient des personnes exaltées.
Une de ces personnes élues était Marie, dont la famille croyait sincèrement en Dieu, respectait les limites qu'Il a établies pour l'humanité, Le quêtait et Lui faisait confiance.
Quand la femme d'Imran, une croyante sincère, s'aperçut qu'elle était enceinte de Marie, elle pria Dieu immédiatement.
Elle Lui rendit hommage et promit qu'elle Lui dédierait son enfant.
Quand elle donna naissance à une fille, elle la nomma Marie, ce qui signifie rester fidèle, ou en d'autres mots "quelqu'un qui adore constamment Dieu."


La femme d’Imran dit : "Mon Seigneur, je T’ai dédié (le bébé) dans mon ventre, totalement, alors accepte de ma part. Tu es Entendant, Omniscient."
Quand elle lui donna naissance, elle dit : "Mon Seigneur, j’ai donné naissance à une fille » – Dieu était pleinement conscient de ce qu’elle portait –
"L’homme n’est pas pareil à la femme. Je l’ai nommé Marie et j’invoque Ta protection pour elle et ses descendants contre le diable rejeté."
Coran sourate 3 verset 35 - 36


Le mot arabe phonétique [ muharraran ], traduit ici par "en toute exclusivité", signifie préoccupé uniquement par l'au-delà et n'ayant aucun intérêt dans le monde, au service du temple de Dieu, adorant Dieu avec une grande dévotion, quelqu'un dont l'adoration n'est pas corrompue par des visées terrestres."
La véritable liberté ne peut être atteinte qu'en servant Dieu, qu'en se soumettant à Lui et en se libérant de tous les services envers n'importe quels autres êtres ou valeurs.
C'est ce pour quoi la femme d'Imran pria quand elle dédia Marie à Dieu, car elle souhaitait que sa fille fût quelqu'un qui sert uniquement Dieu et qui ne cherche pas l'acceptation de son peuple ou de sa société.


L'ange lui dit : Ne crains point, Marie ; car tu as trouvé grâce devant Dieu.
Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.
Bible Luc 1 verset 30 - 31


Juste après la naissance de Marie (Maryam), sa mère se tourna vers Dieu, cherchant Sa bénédiction, et Lui demanda de protéger Marie, ainsi que ses enfants, de satan.
En d'autres mots, Marie reçut la meilleure éducation et le caractère le plus supérieur qui soit.
La foi sincère de la mère de Marie en Dieu, sa reconnaissance de Dieu en tant que seul Maître, se tournant constamment vers Lui, et sa dévotion authentique envers Lui sont des exemples très importants auxquels tous les croyants doivent réfléchir.

Le fait est des plus surprenants, Marie est plus souvent évoquée dans le texte coranique que dans la Bible !
Et pourtant, son fils Jésus n’y occupe pas la même place centrale que dans la foi chrétienne.

En effet, dans la confession musulmane, Jésus n’est pas reconnu comme le fils de Dieu, mais comme l’un des prophètes majeurs de la foi monothéiste, mis sur un pied d’égalité avec Abraham, Moïse, David ou encore Mohamed. Marie est présente dans le Coran comme bien d’autres personnages bibliques, relève Jean-Claude Basset.
Pour le comprendre, il convient premièrement de rappeler la nature même du Coran, et ses liens fondamentaux avec la Torah et l’Evangile, les textes de référence des deux autres religions monothéistes que sont le Judaïsme et le Christianisme.

"Il faut savoir que pour les musulmans, il n’y a qu’un seul Livre" : nous explique-t-il. "Une sorte de Livre-Matrice qui est au Ciel et descend en fonction des circonstances. L’islam ne se présente pas comme une nouvelle religion, mais s’appuie clairement sur ces deux traditions antérieures et s’inscrit dans la continuité d’un même message originel qui a été transmis successivement à Adam, Noé, Abraham, Moïse, Jésus et finalement Mohamed.
Dans cette confession, seul le texte coranique fait cependant foi, puisqu’on considère qu’autant la Bible hébraïque que le Nouveau Testament ont été modifiés avec le temps, l’usure, les déformations et autres interprétations – volontaires ou non, d’ailleurs. Le Coran est alors perçu comme le dernier rappel envoyé par Dieu pour guider les humains."


Dieu charge le prophète Zacharie de l'éducation de Marie.
Dieu donna à Zacharie une foi sincère, l'exalta et le guida sur le droit chemin.
Dieu le complimente et souligne sa dévotion, sa foi convenable et son respect envers Lui, ainsi que son caractère supérieur :


Et aussi, Zacharie, Jean, Jésus et Élie ; tous étaient droits.
Et Ismaël, Élisée, Jonas et Lot ; chacun d’eux, nous avons distingué au-dessus de tous les gens.
De parmi leurs ancêtres, leurs descendants et leurs fratries, nous en avons choisi beaucoup et nous les avons guidés dans un chemin droit.
Coran sourate 6 verset 85 - 87


Ainsi fondés sur un héritage commun, les textes des trois grandes religions monothéistes partagent plusieurs points de convergence, notamment quant à la présence des mêmes personnages.
"Plusieurs sourates portent le nom de personnages bibliques (Abraham, Jonas, Joseph, Noé), mais cela ne signifie pas qu’ils soient nécessairement identiques. On peut d’ailleurs leur trouver autant de ressemblances que de divergences." : précise le spécialiste de l’UNIL. Dans ce contexte, le personnage de Marie, la mère de Jésus, apparaît comme une réelle figure rassembleuse.

La sourate 19 (chapitre du Coran) porte son nom et lui est largement consacrée.
"C’est le seul nom féminin qui est mentionné dans le Coran" : souligne Jean-Claude Basset. "Les autres femmes sont toujours évoquées sous le titre de 'sœur de', 'fille de', 'compagne de'. Elles n’ont pas de nom." Et d’expliquer : "Traditionnellement, dans l’Islam, la filiation est marquée par le père, on est toujours le 'fils ou la fille de'. Mais comme Jésus n’a pas de père, ce qui est fondamental dans la foi musulmane, il est désigné comme le fils de Marie."

Le Coran nous révèle que Dieu a rendu responsable le prophète Zacharie de l'éducation de Marie.
Il satisfit sa confiance, témoigna des nombreux miracles de sa vie, et observa qu'elle était favorisée au-dessus de tous les gens de son peuple.
Il vit comment la grâce de Dieu la supporta et satisfit tous ses besoins.


Son Seigneur l’accepta d’une gracieuse acceptation et l’éleva d’une gracieuse éducation, sous la garde de Zacharie.
Chaque fois que Zacharie entrait dans son sanctuaire, il trouvait avec elle des provisions.
Il demandait : "Marie, d’où as-tu obtenu ceci ?" Elle disait : "C’est de Dieu. Dieu pourvoit pour quiconque Il choisit, sans limites."
Coran sourate 3 verset 37


La réponse de Marie à sa question témoigne de la grâce et de la providence de Dieu.
Marie était une croyante pieuse qui se vouait sincèrement envers Dieu, faisant l'éloge de Son nom, se tournant constamment vers Lui en prière tout au long de sa vie.
Tout comme Dieu élut la famille d'Imran par-dessus toutes les autres, Il élut Marie et s'assura qu'elle serait éduquée de la meilleure manière possible, la purifia de toute méchanceté, et la préféra à toutes les autres femmes. Marie, comme le reste de sa famille, était connue parmi son peuple pour sa dévotion envers Dieu tout autant que pour sa piété, sa chasteté et sa sincérité.


De même Marie, la fille d’Imran. Elle préserva sa chasteté, puis nous avons soufflé en elle de notre esprit.
Elle crut aux paroles de son Seigneur et en Ses Écritures ; elle était obéissante.
Coran sourate 66 verset 12


Dans l’Islam, Marie est une figure fortement respectée. Le Coran insiste beaucoup sur sa pureté, son humilité ainsi que sa piété.
"Les musulmans n’utilisent pas le mot 'sainte', mais elle est mise sur un véritable piédestal" : précise Jean-Claude Basset. "D’ailleurs, elle n’est pas seulement un modèle pour les femmes, mais pour tous les croyants. Ses qualités portées en exemple ne se cantonnent pas à la gent féminine !"
Dans les parallèles évidents entre le récit biblique et le texte coranique, l’on peut notamment relever la célèbre scène de la révélation où un ange, envoyé de Dieu, lui annonce qu’elle enfantera d’un fils, bien qu’elle n’ait jamais connu d’homme.

Marie vécut de nombreux miracles au cours de sa vie. Un de ceux-là fut sa rencontre avec l'Esprit.
Une fois, lorsqu'elle avait quitté sa famille et sa société et était allée vers l'Est, elle rencontra l'Esprit, qui lui apparut sous la forme d'un homme accompli:
Ne sachant pas qui était cet homme, elle chercha refuge auprès de Dieu et lui dit qu'elle avait pour Dieu la plus grande crainte et le plus grand respect.


Mentionne dans l’Écriture Marie. Elle s’isola de sa famille, dans un lieu à l’Est.
Tandis qu’une barrière la séparait d’eux, nous lui avons envoyé notre Esprit. Il alla à elle sous la forme d’un être humain.
Coran sourate 19 verset 16 - 17


Marie répliqua :


Elle dit : "Comment aurais-je un garçon, alors qu'aucun être humain ne m'a touchée, et que je suis chaste ?"
Coran sourate 19 verset 20


Indiquant par là, sa chasteté. l'Esprit lui dit que :


Elle dit : "Mon Seigneur, comment puis-je avoir un fils, quand aucun homme ne m’a touchée ?"
Il dit : "Dieu crée ainsi tout ce qu’Il veut. Pour qu’une chose se réalise, Il lui dit simplement : 'Sois', et elle est."
Coran sourate 3 verset 47


Dans cet endroit éloigné où elle se retira, Dieu la fit vivre avec Sa grâce et Sa protection et combla tous ses besoins matériels et psychologiques au cours de sa grossesse.
Sans aucun doute, Marie se retira de sa société pour de multiples raisons.
Par exemple, Dieu l'éloigna des critiques de son peuple, car ils n'auraient pu comprendre cette situation miraculeuse.
Cela lui permit aussi de passer cette période dans un état de paix et de contentement.
Plus tard, par un autre miracle, Dieu révéla ses circonstances miraculeuses, réfuta toutes les accusations et les calomnies dirigées sur elles, et restaura sa réputation impeccable.


Il dit : "Ainsi a dit ton Seigneur : C’est facile pour Moi.
Nous ferons de lui un signe pour les gens et une miséricorde de notre part. Ceci est une affaire prédéterminée."
Quand elle le porta, elle s’isola vers un lieu lointain.
Coran sourate 19 verset 21 - 22


Par la volonté de Dieu, Marie devint enceinte de Jésus et resta pourtant vierge.
Sa grossesse était indépendante de la relation habituelle de cause à effet de ce monde.
Les circonstances de sa conception font partie des caractéristiques des miracles du prophète Jésus.

Dieu a totalement soutenu Marie au cours de sa grossesse.
Il est très difficile à une femme de donner naissance, c'est une expérience mettant la vie en danger, surtout en étant seule, sans équipement médical ni l'assistance d'une sage-femme.
Néanmoins, Marie surmonta toutes ces difficultés en plaçant sa confiance en Dieu.
Dieu l'aida avec des révélations pendant qu'elle luttait contre les douleurs du travail de l'accouchement et s'approchait d'un dattier.
Dieu lui dit de ne pas se désoler, qu'Il avait placé une source à ses pieds, et qu'elle devait secouer le dattier afin d'obtenir des dattes fraîches et mûres à manger.
Il lui dit aussi de boire et de délecter ses yeux. Ainsi, elle donna naissance dans les meilleures conditions possibles.


Le travail de l’enfantement vint à elle près du tronc d’un palmier.
Elle dit : "(J’ai tellement honte) si seulement j’étais morte avant que cela ne soit arrivé, et complètement oubliée."
(Le nouveau-né) l’appela d’en dessous d’elle, disant : "Ne sois pas peinée. Ton Seigneur t’as pourvue d’un ruisseau.
Si tu secoues le tronc de ce palmier, il laissera tomber des dattes mûres pour toi. Mange et bois, et sois heureuse.
Quand tu vois quelqu’un, dis : "J’ai fait vœu de silence ; je ne parlerai à personne aujourd’hui."
Coran sourate 19 verset 23 à 26


Comme énoncé précédemment, Marie se retira de sa société afin d'être dans un environnement psychologiquement paisible et loin du comportement blessant des gens qui ne pourraient comprendre sa situation miraculeuse.
Dieu lui dit de ne pas s'affliger et Il lui accorda Sa grâce et Sa protection.
Sans aucun doute, ce conseil est rempli de sagesse, comme il y en avait dans la retraite de Marie vers un endroit reculé.

Les croyants ne doivent pas se laisser aller à la tristesse ; ils doivent plutôt avoir confiance en Dieu et ressentir la paix de l'esprit qui vient en sachant que Dieu les aidera toujours.

Cette attitude, qui est requise par tous les croyants, a été confirmée par la médecine moderne, car les médecins disent aux femmes, au cours de leur grossesse et pendant l'accouchement, de conserver une attitude positive et d'éviter la tristesse et le stress.
Son conseil de se réjouir les yeux signifie de ne pas se laisser aller à la tristesse et de jouir de la nouvelle du don de Dieu.

Dieu conseille à Marie de manger des dattes fraîches et mûres.
De nos jours, de telles dattes sont considérées comme étant de la nourriture et des médicaments.
Les scientifiques savent aujourd'hui que les dattes contiennent plus de dix substances considérées comme essentielles pour le bien-être du corps humain et une santé continuelle.
les dattes le lait
Le récit de la naissance de Jésus est quant à lui fortement différent.
Dans le Coran, on ne retrouve ni Joseph, ni étable : Marie, chassée par les siens parce qu’elle aurait fauté, accouche seule, sous un palmier – probablement en Egypte, précise le spécialiste.
Encore une fois, Jean-Claude Basset tient à préciser que "le Coran n’a rien inventé, il s’agit d’éléments présents dans des textes apocryphes chrétiens qui n’ont pas été retenus lors du consensus de l’église quant à la désignation des textes bibliques, mais comportent des traditions qui ne sont pas forcément fausses mais expriment davantage la religion populaire."

Les dattes contiennent beaucoup de ces sucres facilement absorbés et digérés qui donnent au corps humain son énergie pour ses mouvements et sa chaleur.
Plus important, ces sucres sont du type fructose et non pas glucose, lequel augmente rapidement le niveau de sucre dans le sang.
Les dattes fournissent de l'énergie, aident les tissus musculaires et les cellules nerveuses à se développer, et sont spécialement bénéfiques pour les personnes affaiblies par une maladie ou celles souffrant d'épuisement, grâce à leur valeur calorique élevée.
Par exemple, 100 gr. de dattes contiennent 1,5 grammes de protéines et 50 grammes de sucres.
De plus, leur valeur calorique est de 225 kcals. Les dattes fraîches contiennent 60% à 65% de sucre et 2% de protéines.

Les découvertes médicales modernes suggèrent que les dattes profitent aux femmes qui sont sur le point d'accoucher.
Les médecins conseillent maintenant aux femmes enceintes de manger de la nourriture riche en fructose, comme les dattes, car ce type de nourriture fournit l'énergie utilisée par le corps affaibli pour se revitaliser, a un effet déclenchant sur les hormones lactées, aide ainsi le corps de la femme à produire du lait, et augmente aussi le volume de ce lait.
Cette information révèle une partie de la sagesse inhérente au conseil de Dieu à Marie.

Un autre sujet qui vaut la peine d'être étudié est la petite source créée par Dieu et Son conseil de manger et de boire.
Aujourd'hui, les scientifiques nous informent que les gens peuvent survivre avec de l'eau et des dattes pendant des années, car ils contiennent tous les éléments essentiels à la vie humaine.
En fait, un expert renommé sur le sujet, V.H.W. Dowson, suggère qu'un verre de lait et une datte par jour fournit les besoins nutritionnels journaliers d'une personne.
Les dattes contiennent de nombreuses vitamines (A, ß-carotène, B1, B2, B3 et B6) et minéraux (sodium, potassium, calcium, magnésium, fer, soufre, phosphore et chlore) et elles sont aussi riches en fibres, en graisses et en protéines.
Les bénéfices qui s'ensuivent sont les suivants :


le miel noir
    • La valeur nutritive d'une datte est basée sur l'équilibre entre ses minéraux.
      Au cours de la période prolongée des nausées matinales et de la physionomie qui change, un manque de potassium survient et il doit être comblé.
      Le contenu élevé en potassium de ce fruit est certainement indiqué ici, comme son rôle dans la préservation des niveaux d'eau du corps.

    • Le fer contrôle la synthèse d'hémoglobine par les cellules sanguines rouges, ce qui prévient l'anémie au cours de la grossesse et régule également l'équilibre RBC du sang, lequel est crucial pour le développement du bébé.
      Grâce à son contenu élevé en fer, une datte et demie peut satisfaire les besoins en fer du corps et empêcher ainsi les maladies causées par un manque de fer.

    • Le calcium et le phosphore sont des éléments très importants pour le développement et l'équilibre du squelette et des structures osseuses.
      Les dattes protègent le corps de l'anémie et de l'affaiblissement des os, réduisant ainsi le risque de telles maladies, grâce à leur valeur nutritive élevée et leur contenu important de phosphore, de calcium et de fer.

    • Les scientifiques soulignent que les dattes peuvent réduire les niveaux de stress et de tension.
      Des recherches effectuées à l'Université de Berkeley révèlent que les dattes sont riches en vitamine B1 (la vitamine du système nerveux) et en magnésium (essentiel pour les fonctions musculaires), les deux étant essentiels pour avoir un système nerveux solide.
      Le magnésium est aussi très important pour les reins, et deux ou trois dattes par jour sont suffisantes pour satisfaire tous les besoins en magnésium du corps humain.

    • Les dattes contiennent également de l'acide folique (vitamine B9), lequel est essentiel pour les femmes enceintes, à cause de son rôle important dans la formation de nouvelles cellules sanguines, pour la production d'acides aminés et pour le développement de nouvelles cellules.
      Par conséquent, une femme enceinte a besoin du double de la quantité journalière usuelle d'acide folique.
      Si les niveaux d'acide folique du corps tombent en dessous de la quantité requise, de plus grands globules rouges sont formés, mais moins fonctionnels, et l'anémie survient.

    • L'acide folique, qui est crucial pour le développement de la composition génétique des cellules et pour leur division, est la seule substance qui doit être doublée au cours de la grossesse.
      Les dattes sont très riches en acide folique.

    • Au cours de la grossesse, les besoins journaliers d'une femme en vitamine A augmentent jusqu'à 800 µg.
      Les dattes sont très riches en vitamine A, principalement : ß-carotène.

    • La plupart des autres fruits sont pauvres en protéines, à l’inverse des dattes qui en sont riches.

    • L'oxytocine est utilisée en médecine moderne pour accélérer le travail et on y fait souvent référence comme la naissance rapide.
      Elle augmente également le niveau de production de lait à la suite de la naissance.

Toutes nos informations actuelles sur les dattes révèlent la grâce et la sagesse infinies de Dieu envers Marie qui, inspirée par Dieu, satisfit tous ses besoins nutritionnels en mangeant des dattes et facilita du même coup la naissance de son enfant.
Dieu indique à Marie qu'Il a placé une source près de ses pieds pour boire, manger et réjouir ses yeux.
L'eau, comme les dattes, facilite les douleurs du travail de l'accouchement et régule la tension musculaire.
Qumran
En fait, certaines cliniques modernes ont des piscines dans lesquelles se déroulent les accouchements.
L'eau, qui est nécessaire pour la vie et pour le bien-être physique, joue un rôle important dans la régulation de la température corporelle, dans le transport de l'oxygène et des éléments nutritifs, et pour enlever les déchets des cellules du corps.
Elle assure également les mouvements harmonieux des articulations, l'humidité et l'élasticité de la peau, le fonctionnement du système digestif, outre le fait qu’elle protège les tissus et les organes.
L'eau est de plus en plus largement utilisée comme thérapie de nos jours.
Le contact avec l'eau stimule le système immunitaire, augmente la production de l'hormone anti-stress, réduit la douleur, et stimule la circulation sanguine et le métabolisme.

L'eau est importante au cours de la grossesse pour plusieurs raisons.
Durant cette période, la consommation d'eau est tout spécialement nécessaire car le volume de sang augmente et de par les besoins du bébé en développement.
Les femmes qui choisissent d'allaiter ont besoin d'une grande quantité d'eau pour produire la quantité nécessaire de lait.
En considérant que 87% de ce lait est de l'eau, on peut voir combien cette production est importante.

L'eau maintient également les équilibres en électrolytes dans le sang de la mère et de l'enfant.
Les hormones libérées au cours de la grossesse altèrent la manière dont les différents fluides corporels sont utilisés.
Vers la fin de la grossesse, le volume sanguin augmente de 150%, et la perte d'eau via la respiration est plus importante.
Le liquide amniotique, dans lequel grandit le bébé, est renouvelé toutes les 3 heures.

Cependant, il peut diminuer, comme dans le cas d'une déshydratation provoquée par une consommation d'eau insuffisante.
Une déshydratation au cours de la grossesse peut aussi provoquer un accouchement prématuré.
Certaines hormones libérées dans de telles situations imitent les hormones qui déclenchent les douleurs du travail.
Les cas où une naissance prématurée est un risque significatif sont traités en injectant des liquides à travers les veines, une procédure qui souligne l'importance de la consommation d'eau.
De tels risques de prématurés sont souvent traités par cette thérapie de liquides.

L'eau forme aussi le système de transport du corps humain.
Par la circulation sanguine, elle transporte de la nourriture et de l'oxygène jusqu'à l'embryon et aide à empêcher certaines infections courantes qui peuvent provoquer une fausse couche ou un accouchement prématuré.
Une consommation d'eau suffisante réduit les risques de telles infections.
Les médecins informent leurs patientes que les besoins en eau augmentent de 50% au cours de la grossesse.
Si la consommation d'eau est insuffisante, le corps réduit la quantité de certains liquides, ce qui, à son tour, provoque diverses maladies.

La science moderne montre une fois de plus la sagesse dans la création de Dieu de la source pour Marie et Son conseil de manger des dattes et de boire de l'eau.
Tout ceci est une preuve de la connaissance infinie de Dieu.
Les médecins disent que tirer quelque chose vers soi au cours du travail peut avoir un effet positif sur les muscles.

Afin de calmer les douleurs et de faciliter l'accouchement, on conseille aux femmes de pratiquer certains exercices qui réduisent la pression dans le corps et, par conséquent, le risque de complications au cours de l'accouchement.
On pense aussi qu'ils accélèrent le processus de l'accouchement.
Les médecins recommandent qu'au cours de la seconde phase du travail, la tête de la femme soit légèrement surélevée.
Ainsi, les salles d'accouchement des hôpitaux ont des lits avec des poignées placées au bon endroit et des supports pour les jambes afin de permettre aux femmes enceintes de donner naissance dans la position la plus confortable.

D'autres praticiens conseillent à leurs patientes de s'accroupir ou de s'asseoir sur des chaises spécialement adaptées.
Avant les développements technologiques récents, certaines salles d'accouchement possédaient une corde attachée au plafond, que les futures mamans devaient utiliser en se tirant en avant, favorisant ainsi le processus de l’expulsion.
Toutes ces méthodes sont utiles théoriquement et logiquement.
C'est peut-être pour cela que Dieu dit à Marie de tirer et de secouer le dattier.

Quand Marie revint avec Jésus, son peuple ne put comprendre le miracle de Dieu.
Ils l'accusèrent donc d'indécence et la calomnièrent, même en sachant qu'elle était, en tant que membre de la famille d'Imran, pieuse, qu'elle craignait et respectait Dieu, que sa conduite était irréprochable et qu'elle protégeait sa pudeur en permanence.


Elle retourna auprès de sa famille, en le portant. Ils dirent : "Ô Marie, tu as commis quelque chose de totalement inattendu.
Ô descendante d’Aaron, ton père n’était pas un homme mauvais, et ta mère était chaste."
Coran sourare 19 verset 27 - 28


Cette scène étonnante, où elle va être accusée d’être une prostituée – un reproche totalement gommé dans le Christianisme mais qui existe dans la tradition juive.
Dans le texte coranique, c’est le nouveau-né même qui prend la parole pour défendre l’honneur de sa mère face à cette injure.

Sans aucun doute, ce fut une épreuve pour Marie, puisqu'elle devait faire face à de telles accusations en dépit d'être une femme chaste qui tenait Dieu en grand respect et crainte.
Ces gens ignorèrent son caractère irréprochable et sa conduite honorable, en dépit de sa propre réputation et celle de sa famille, et de là, comme toujours, elle se tourna vers Dieu, plaça sa confiance en Lui, sachant qu'Il la défendrait de la meilleure manière possible.
Dieu, Qui exauçait toujours ses prières avec générosité et compassion, lui apporta une paix intérieure durant cette épreuve.
Sachant que Dieu l’innocenterait complètement, Dieu lui inspira de faire un vœu : "Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis : Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd’hui à aucun être humain." C'est ce qu'elle dit à son peuple.

Après cela, elle montrait seulement Jésus, à propos duquel Dieu dit via l'Esprit : "Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien.", quand les gens lui faisaient face et la calomniaient. Dieu montra à son peuple un grand miracle en permettant au prophète Jésus de parler alors qu'il n'était encore qu'un bébé au berceau.
Par ses paroles, Dieu disculpa sa mère Marie et présenta aussi Jésus comme étant un de Ses prophètes envoyé aux israélites :


Elle le montra. Ils dirent : "Comment pouvons-nous parler à un nouveau-né dans le berceau ?"
(Le nouveau-né parla et) dit : "Je suis un serviteur de Dieu. Il m’a donné l’Écriture, et m’a désigné comme prophète.
Il m’a rendu béni où que j’aille, et m’a enjoint d’observer les Prières de Contact et l'aumône aussi longtemps que je vis.
J’ai à honorer ma mère ; Il n’a pas fait de moi un rebelle désobéissant.
Et que la paix soit sur moi le jour où je suis né, le jour où je meurs et le jour où je suis ressuscité."
Tel était Jésus, le fils de Marie, et ceci est la vérité à ce sujet, à propos duquel ils continuent à douter.
Coran sourate 19 verset 29 à 34


Ce miracle stupéfia le peuple de Marie.
En disant : "Et celle-ci qui avait préservé sa chasteté ! Nous insufflâmes donc de Notre esprit en elle, et la désignâmes, elle et son fils, comme un signe pour les mondes.", Dieu les rendit supérieurs à tous les autres gens. Le caractère supérieur de Marie, son honneur et sa pureté ont été révélés par ces paroles, et ceux qui l'avaient calomniée furent vaincus.
Ces miracles montrèrent aux israélites que Dieu avait rendu Marie et Jésus supérieurs aux autres gens.
En fait, Dieu révèle que ceux qui continuèrent à diffamer Marie seraient punis sévèrement :


(Ils sont condamnés) pour avoir mécru et proféré sur Marie un grave mensonge.
Et pour avoir prétendu qu’ils ont tué le Messie, Jésus, fils de Marie, le messager de Dieu.
En fait, ils ne l’ont jamais tué, ils ne l’ont jamais crucifié – ils ont été amenés à croire qu’ils l’avaient fait.
Toutes les factions qui se disputent à ce sujet sont pleines de doutes concernant cette question.
Ils ne possèdent aucun savoir ; ils ne font que conjecturer. C’est certain, ils ne l’ont jamais tué.
Coran sourate 4 verset 156 - 157


Maryam est un personnage modèle pour toutes les croyantes parce qu'elle conserva son caractère parfait tout au long de sa vie.
Dieu l'éleva comme une ravissante plante, pour reprendre l'expression du Coran, et lui donna une responsabilité très importante.
Dieu la choisit, tout comme Il choisit la famille d'Imran, fit d'elle une personne dans la lignée des gens les plus dévots et fidèles, et l'éleva comme ces gens vertueux.
Il lui donna ensuite le caractère d'un prophète choisi et supérieur en confiant son éducation au prophète Zacharie.
Hérode
Quand elle atteignit ce niveau de maturité, Dieu commença à lui montrer Ses miracles, et elle vit clairement Sa grâce, Sa protection et Sa miséricorde envers elle.
Un exemple de ce soutien et de cette grâce est qu'elle trouvait de la nourriture sur l'autel toutes les fois où elle l'adorait.
Plus tard, Dieu lui présenta l'Esprit, qui lui parla de la grâce de Dieu envers elle avec ses propres paroles.
Marie montra sa dévotion sincère envers Dieu à travers sa vertu et son comportement irréprochables.
Elle exprima également sa dévotion sincère et profonde envers Lui à travers sa détermination, sa dévotion inconditionnelle à Sa volonté.

Etre seule dans des moments de grande difficulté a été une grande épreuve pour elle, car elle n'avait personne pour l'aider, la soutenir ou la guider.
Habituellement, les gens seuls s'abandonnent à la tristesse et à l'impuissance.
Mais pas dans le cas de Marie, car elle plaça tout son espoir et toute sa confiance seulement en Dieu.
Elle recherchait constamment Son aide et savait qu'elle n'avait besoin que de Lui obéir et de suivre Sa direction.
Elle ne s'abandonna jamais au désespoir et à la dépression, quelle que fût la difficulté de l'épreuve, car elle se soumettait de tout son cœur à Dieu en sachant qu'Il transformerait toutes les adversités en bien et terminerait les épreuves de la meilleure manière qui fût.
Et dans chaque difficulté, Dieu lui donna une solution, l'appuya avec Sa grâce et Son aide, et transforma toutes les épreuves en bien et en beauté.
Marie Zacharie
Son inexpérience était aussi un aspect important de son épreuve. Elle devint enceinte et accoucha toute seule.
Totalement seule et ignorante de ce qu'il fallait faire, elle résista au pessimisme et afficha sa grande force, sa volonté et sa détermination.
De plus, elle avait la tranquillité d'esprit caractéristique de ceux qui savent que Dieu les aide avec les dons les plus parfaits. Ainsi Il facilita son fardeau et l'aida à réussir.

Un autre signe du caractère supérieur de Marie était la patience qu'elle affichait en endossant ses responsabilités difficiles.
Son peuple incroyant mit à l'épreuve sa patience en échouant à saisir sa position supérieure et honorable, en la regardant selon leur propre savoir peu judicieux, et en l'accusant de choses qu'elle n'avait pas faites.
Ici aussi elle montra sa patience et sa foi entière en Dieu.
Elle ne compromit pas sa force, sa volonté et son intégrité, en sachant très bien que Dieu contrôle toutes choses et qu'ainsi Il la disculperait.

Un autre trait de caractère perceptible était son manque total d'intérêt pour gagner l'acceptation de son peuple.
Elle s'était dévouée à Dieu avec une foi pure, et elle n'était donc pas affectée par leurs accusations et leurs commentaires.
Adonnée à sa foi et à sa dévotion, tout ce qu'elle s'efforçait de faire était de se comporter de la manière qui lui permettrait de gagner la bénédiction de Dieu.
En conséquence, Dieu la récompensa de Sa grâce.


  • - Marie est élue au-dessus des femmes de ce monde ;
  • - Le doute quant à l'accusation d'adultère est levé sans la moindre ambiguïté par le miracle du bébé Jésus qui innocente sa mère ;
  • - Dieu a recommandé à Jésus la bonté envers sa mère ;
  • - La relation qu'il entretien avec sa mère est remplie d'amour et de joie ;
  • - Son nom apparait 34 fois dans le Coran + 1 fois (titre d'une sourate).

Il y a deux moyens de communiquer son bon caractère aux autres : avec des paroles et à travers son comportement moral.
La seconde manière est beaucoup plus efficace et utile, car c'est un moyen authentique qui ne peut être imité.
La vie et le comportement de quelqu'un ne peuvent refléter ses croyances que s'il est sincère au fond de son cœur.
Marie afficha cette moralité supérieure et devint un modèle et une invitation vivante à la religion à travers sa foi, son comportement et son caractère.
Son appel sincère a été entendu de la meilleure manière possible, par la volonté de Dieu.
La foi des croyants continue de s'approfondir lorsqu'ils suivent l'exemple de Marie et essayent d'imiter son caractère.

L’exemple de Jésus, en ce qui concerne Dieu, est le même que celui d’Adam ; Il l’a créé de poussière, puis lui a dit : 'Sois' et il fut.
Coran sourate 3 verset 59