LES ÉCLIPSES LUNAIRES ET SOLAIRES :

LES PHÉNOMÈNES D'ÉCLIPSE SUR LE MODÈLE TERRE PLATE ?

La lune couvre les 360° de rotation.
La science traditionnelle simplifie ce fait et affirme que la Lune se trouve juste au nord de l'équateur et à l'envers au sud de l'équateur.
C'est faux, il semble avoir orbité vers différents observateurs situés à différents endroits de la Terre.

On peut clairement voir la Lune s'éloigner de l'observateur, au point de fuite d'un oeil humain.
Les yeux sont des objets sphériques qui concentrent la lumière sur la lentille à l'arrière, l'horizon a rien à voir avec la forme du monde et tout à faire avec la distance.
Les gens sont leurré en pensant que l'horizon est le bord de la courbure.

La forme de la lune ?
Tout d’abord, à travers un télescope, cela semble être une sphère pour l’œil et l’esprit humains, mais cela ne veut pas dire que c’est réellement le cas.
Tout d’abord, on nous a dit toute notre vie qu’il s’agissait d’un globe afin que notre subconscient y projette une Terre sphérique.
si la lune est une sphère, ce qu’elle est déclarée par les merdias mainstream, comment sa surface peut-elle refléter la lumière du soleil ?

"Laisser un boule de verre argentée ou un globe de taille considérable devant une lampe ou un feu de toute ampleur, et On verra qu'au lieu de toute la surface réfléchissant la lumière, il y aura une très petite partie seulement illuminé. Mais toute la surface de la lune est brillamment illuminée ! Une condition ou un effet tout à fait impossible si ce dernier est sphérique."
- Dr. Samuel Rowbotham, Earth Not a Globe, 2nd Edition 1997

Les irrégularités de surface supposées exister sur les masses imaginaires appelées planètes sont en réalité celles du dôme terrestre !
L’astrologie est le cycle des luminaires qui font partie de l’horloge, une horloge qui nous envoie différents rayons d’énergie dans des multitudes de combinaisons.
Ce mouvement d'horloge permet également à différents types d'âme de naître, chacun avec son karma et ses émotions attachées à la matrice de l'âme.
Dans le Tarot, le Trump Arcana Major de la lune signifie le subconscient, l'intuition, le passé et les illusions.
C'est une carte de la tromperie et, dans les lectures, cela peut signifier de projeter la peur dans votre présent et votre avenir, sur la base d'expériences passées.


  • Chien : Notre nature dressée et domestiquée
  • Wolf : Nos instincts sauvages et primitifs
  • Pond : Le marais primordial
  • Chemin : Le voyage de l’humanité de l’inconscient à la spiritualité
  • Tours : illusion de sécurité
  • Ecrevisse / Crabe : symbole du cancer astrologique
  • Montagnes lointaines : Vers l'inconnu
  • La chute de Yod : aide spirituelle

Notez que la N.A.S.A. n’a jamais pris de photo ni de vidéo d’une éclipse solaire depuis l’espace.
En effet, les satellites et les engins spatiaux sont des canulars et rien n’a dépassé l'altitude basse terrestre.
La N.A.S.A., avec tout son argent et ses vaisseaux spatiaux, nous donne juste un diagramme et du CGI de style d'image de synthèse, retouchée par photoshop, nous devons donc oublier tout ces canulars.
L'éclipse solaire a provoqué la peur et a été associée à des mythes, des légendes et des superstitions à travers l'histoire.
Même aujourd'hui, une éclipse de soleil est considérée comme un mauvais présage dans de nombreuses cultures.

Une éclipse solaire ne se produit que lorsqu'il y a une nouvelle lune et le soleil et la lune sont tous deux au même FE-Node au même moment.
Cela se produit environ deux fois par année en moyenne.
Il existe trois types d’éclipse solaire :

  1. Une éclipse partielle
  2. Une éclipse annulaire
  3. Une éclipse totale

Dieu dit : Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ;
que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la Terre.
Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour,
et le plus petit luminaire pour présider à la nuit ; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre,
pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon.
Bible Genèse 1 verset 14 à 18


QUE SAVONS-NOUS RÉELLEMENT DES ÉCLIPSES :

Le premier problème principal avec le modèle du globe est que l'éclipse solaire du 21 août 2017 vient de l’Ouest.
On nous a dit que la lune tourne autour de la Terre d'Est en Ouest, tout comme le soleil.
Mais la lune lors de l’éclipse solaire éclipse le soleil de l’Ouest. Alors, comment cela fonctionne-t-il sur le modèle du globe ?

Si la lune va d'Est en Ouest et que la Terre tourne d'Ouest en Est, alors comment ça fonctionne ?
La lune se déplace selon eux vers l’Est dans son orbite à environ 3 400 km/h.
La Terre tourne à l’Est à environ 1 670 km/h à l’équateur, de sorte que l’ombre lunaire se déplace vers l’Est à 3 400 - 1 670 = 1 730 km/h à l’équateur.
Vous ne pouvez sûrement pas suivre l'ombre de l'éclipse si vous n'avez jamais voyagé à Mach 1,5.
Un autre problème majeur avec le modèle du globe est que la trajectoire de l'ombre totale de l'éclipse qui est arrivé le 21 août en Amérique du Nord n'est que de 117 km de large !
Comment une ombre peut-elle être plus petite que l'objet qui projette l'ombre ?
C'est physiquement impossible !

Nous savons par expérience que les ombres peuvent avoir la même taille ou être plus grandes que l’objet qui projette l’ombre, mais elles ne peuvent jamais être plus petites. On nous dit que la lune a un diamètre de 3 474 km.
Donc, l’ombre de la lune sur la terre ne devrait-elle pas être au moins à 2 500 km de large ?
Mais au lieu de cela, on nous donne le chemin de la prochaine éclipse à travers les États-Unis et il ne fait que 117 km de large.
Vous devez être dans un endroit très précis pour voir l'éclipse totale.

Nous savons également que plus un objet est éloigné, plus son ombre est grande.
Alors, comment l'ombre de la lune peut-elle être plus petite que la lune lorsque la lune a une largeur de 3 474 km et une distance de 381 500 km ?
L'éclipse solaire est un événement localisé et ces éclipses localisées se produisent tout le temps !
Ceci n'est possible qu'avec un soleil et une lune à proximité (local)...

Le rappeur américain B.o.B nous dit : "C’est vraiment beau la façon dont la lune est invisible avant et après l’éclipse solaire."
Alors que tout le monde était en train de prendre des photos de la lune écarlate pour leurs comptes facebook-Instagram, vous pouvez parier que la seule pensée qui traversait l'esprit de tout le monde était : "Qu'en pense les platistes ?"
Selon la Flat Earth Society, l'ombre de la lune n'a absolument rien à voir avec la forme de la Terre et le modèle d'une éclipse lunaire est illogique.

William Carpenter, l'auteur de Cent preuves que la terre n'est pas un globe, a écrit : "Les hypothèses newtoniennes impliquent la nécessité pour le soleil, dans le cas d'une éclipse lunaire, d'être du côté opposé d'une Terre sphérique, de projeter son ombre sur la lune : mais depuis que les éclipses de Lune ont eu lieu à la fois avec le soleil et la lune au-dessus de l'horizon, il s'ensuit que ce ne peut être l'ombre de la Terre qui éclipse la lune ; que la théorie est un canular ; et que ce n’est rien de moins qu’une preuve que la Terre n’est pas UN GLOBE !"

Ils ont également cité un autre auteur de Flat Earth, Samuel Rowbotham, qui avait étudié le phénomène de l’éclipse lunaire tout au long de sa carrière.
Il a tenté de démystifier la théorie selon laquelle une éclipse est en réalité une réfraction avec une expérience simple. Il a dit : "Un objet par réfraction est courbé vers le haut ; mais l'ombre de n'importe quel objet est courbée vers le bas, comme le montre l'expérience très simple suivante. Prenez un bassin blanc peu profond et placez-le à dix ou douze pouces d'une source de lumière dans une position telle que l'ombre du bord du bassin touche le centre du fond. Tenez une tige verticalement au-dessus et au bord de l’ombre pour indiquer sa position réelle. Maintenant, laissez couler l'eau progressivement dans le bassin, et on verra que l'ombre se retirera ou se raccourcira vers l'intérieur et vers le bas ; mais si l'on laisse reposer une tige ou une cuillère, avec son extrémité supérieure vers la lumière, et l'extrémité inférieure vers le bas, on verra, lorsque l'eau sera versée, se courber vers le haut - prouvant ainsi que si la réfraction opérait du tout, elle le ferait en élevant la lune au-dessus de sa position réelle et en projetant l'ombre de la Terre vers le bas ou directement à partir de la surface de la lune.
Il est donc clair qu'une éclipse lunaire par une ombre de la Terre est une impossibilité totale.

L'astronome et astrologue Ptolémée prédit avec précision les éclipses pour 600 ans, sur la base d'une Terre plate, stationnaire, avec la même précision que quelqu’un vivant aujourd'hui.
Le philosophe et mathématicien Thalès a prédit avec précision une éclipse qui a mis fin à la guerre entre les Mèdes et les Lydiens.
Pourtant, le fait est que les éclipses ont été prédites avec précision par les cultures dans le monde entier depuis des milliers d'années avant que la sphère héliocentrique ne soit même une lueur dans l'imagination de Copernic.

Pour expliquer correctement le modèle selon lequel les phases de la lune sont causées, non pas par l’ombre de la Terre sur la lune, mais par la simple position de la lune par rapport à la Terre et au soleil.
Veuillez noter que ces démonstrations ne sont pas à l'échelle - elles visent uniquement à montrer comment le modèle fonctionne pour le sujet spécifique en cours de discussion, et non à reproduire parfaitement tous les aspects de la mécanique orbitale.
Sur leur modèle du globe, ils prétendent que le soleil est derrière la terre et qu'il projette l'ombre sur la lune… mais comment une sphère peut-elle projeter une ombre en ligne droite ?

Après avoir étudié les phases de la lune, j’ai trouvé de nombreuses incohérences dans les affirmations de la N.A.S.A.
L'une étant que le soleil et le premier / dernier quart de lune au-dessus de l'horizon, dans le ciel en même temps, prouvent que ce n'est pas l'ombre de la Terre qui masque le visage de la lune… et que les angles des ombres décroissantes la position des soleils…

Ainsi parle l'Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour,
Qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, Qui soulève la mer et fait mugir ses flots...
Bible Jérémie 31 verset 35


La N.A.S.A. utilisait une technologie ancienne pour prédire les éclipses.
Les éclipses arrivent régulièrement avec précision dans par cycles (Saros) de 18 ans, donc indépendamment des cosmologies de la Terre, géocentrique ou héliocentrique, plate ou globe, les éclipses peuvent être calculées avec précision, indépendamment de ces facteurs.
Une autre présomption et supposée preuve de la forme de la Terre, les héliocentristes prétendent que les éclipses lunaires sont causées par l'ombre de la Terre occultant la lune. Ils prétendent que les sphères soleil, Terre et lune sont parfaitement alignées comme 3 boules de billard en rang, de telle sorte que la lumière du soleil projette l'ombre de la Terre sur la lune.

Malheureusement pour les héliocentristes, cette explication est rendue totalement invalide en raison du fait que les éclipses lunaires se sont produites et continueront à se produire régulièrement lorsqu’à la fois le soleil et la lune sont encore visibles ensemble au-dessus de l'horizon ! Pour que la lumière du soleil fasse que la Terre projette son ombre sur la lune, les 3 corps doivent être alignés dans un 180° direct, mais dès le temps de Pline, on a enregistré des éclipses de lune se produisant quand le soleil et la lune sont visibles dans le ciel.
Par conséquent, l’éclipseur de la lune ne peut pas être la Terre / l’ombre la Terre et une autre explication doit être recherchée.

L'observatoire royal de Greenwich a enregistré que pendant les éclipses lunaires du 17 juillet 1590, du 3 novembre 1648, du 16 juin 1666 et du 26 mai 1668, la lune s'est éclipsée alors que le soleil était encore au-dessus de l'horizon.
"Le 20 septembre 1717 et le 20 avril 1837, la lune semblait s’éclipser avant le coucher du soleil."
Sir Henry Holland a également noté dans ses souvenirs de la vie passée que le phénomène du 20 avril 1837 où la lune s'était éclipsée avant que le soleil se couche.
Le Daily Telegraph l’a enregistré à nouveau le 17 janvier 1870, puis à nouveau en juillet de la même année, et continue à se produire pendant les éclipses lunaires.

nemox71

Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour ; et chacun vogue dans une orbite.
Coran sourate 36 verset 40


Près de la phase de la nouvelle lune, vous remarquez simplement qu’elle ressemble déjà à une faucille très étroite.
Ensuite, il peut arriver que le reste du disque lunaire soit visible mais pas complètement éclairé.
En fait, il s’agit d’une couleur grise, également connue sous le nom de lueur de cendre de la lune.

Nous devrions reconnaître qu'au pôle Nord, il y a une colonne électromagnétique polaire qui exerce une grande influence sur tout le système et crée les conditions propices, non seulement au spectacle des aurores boréales, mais aussi aux éclipses lunaires.
Sur le cercle de la Terre plate, la lune se déplace sur une trajectoire en forme de spirale conique entre 3 321 km et 6 642 km d'altitude.
Des études récentes ont prouvé qu'une onde électromagnétique traversant un plasma suffisamment ionisé serait clairement influencée, par rapport à sa transmission, par les particules chargées libres.

Les éclipses solaires totales et annulaires prouvent que le soleil ou la lune, ou les deux, font varier leur altitude de la Terre.
La totalité d'une éclipse solaire totale ne peut être vue que depuis une très petite zone de la Terre.
Cette zone est généralement environ 160 km de large et 16 100 km de long.
En dehors de cette zone peut être peut-on voir une éclipse partielle du soleil, et la plupart des régions ne verront rien.

Ces faits s’accordent parfaitement avec le modèle Terre plate, et la distance avec la taille du soleil et de la lune.
Avez-vous déjà remarqué que la trajectoire d'une éclipse solaire est toujours une mince courbe dénudée sur le modèle du globe ?
Placez ceci sur le modèle de la Terre plate et c’est tout simplement la trajectoire du soleil au moment de l’éclipse.

Alors, quelle est donc la cause de l'éclipse solaire ?
Beaucoup de gens de la communauté platiste, beaucoup pensent qu’il existe un autre objet, comme un soleil noir (astre).
L’un des facteurs qui explique cela est que la lune ne peut éclipser le soleil parce qu’elle est semi-translucide.
Nous n'avons jamais d'éclipse solaire lorsque la lune vient d'être visible dans le ciel. Les éclipses solaires ne se produisent que lorsque la lune est une nouvelle lune - quand la lune est toujours très proche du soleil

Une éclipse solaire totale ne dure que quelques minutes à un endroit donné, alors qu'est-ce que cela nous dit ?
Il semble que l’altitude du soleil et de la lune varie légèrement, nous donnant des choses comme les transits de Vénus, les transits de Mercure et les différents éclipses solaires.
Par conséquent, nous voyons que la largeur du chemin de la totalité diffère d’une éclipse à une autre.
Cette largeur peut même changer pendant une seule éclipse solaire. La trace d'une éclipse solaire est une voie très étroite sur la surface de la Terre.

Les éclipses solaires ont toutes les caractéristiques d'un objet obstruant qui passe devant le soleil (l'ombre étroite sur la Terre, la faible durée et la forme de l'éclipse).
Pendant une éclipse solaire, le soleil est en effet obstrué par un corps céleste.
Les éclipses solaires annulaires sont la preuve évidente qu'un objet complètement rond passe devant le soleil.
L'éclipse annulaire est semblable au transit de Vénus. La seule différence est que le corps est beaucoup plus grand.

Ce troisième soleil (astre noir) pourrait-il alors être responsable de l’éclipse solaire annulaire ?
Si nous l’analysons, nous constatons qu’elle n’a pas de poids, car je le répète, la lune est proche du soleil dans les jours qui ont précédé l’éclipse et elle se rapproche de plus en plus.
De plus, au jour de l'éclipse solaire, il est presque exactement à proximité du soleil et pendant l'éclipse, il passe devant lui.

"L’hypothèse newtonienne implique la nécessité pour le soleil, dans le cas d’une éclipse lunaire, de se trouver du côté opposé d’une Terre sphérique, pour projeter son ombre sur la lune : mais, depuis les éclipses de la Lune ont eu lieu à la fois. Le soleil et la lune au-dessus de l'horizon, il s'ensuit que ce ne peut être l'ombre de la Terre qui éclipse la lune, et que la théorie est fausse."
- William Carpenter, 100 preuves que la Terre n'est pas un globe.

"La lune n'est pas éclipsée par une ombre puisqu'elle est autoluminescente, et n'est pas simplement un réflecteur de lumière solaire, et ne pourrait donc pas être obscurcie ou éclipsée par une ombre de tout objet ; et que la Terre est dépourvue de mouvement, que ce soit sur des axes ou sur une orbite à travers le ciel.
Par conséquent, appeler cela un argument en faveur de la rotondité de la Terre, où chaque proposition nécessaire est uniquement présumée, et pour lequel la preuve directe et pratique du contraire est abondante, revient à étouffer le jugement et toute autre faculté de raisonnement."

- Dr. Samuel Rowbotham, Astronomie zététique, la Terre n'est pas un globe !

"Selon la théorie sphérique, une éclipse lunaire se produit lorsque le soleil, la Terre et la lune sont en ligne directe. mais il est de notoriété publique que depuis le quinzième siècle environ, plus de cinquante éclipses se sont produites alors que le soleil et la lune étaient visibles au-dessus de l'horizon.
- F.H. Cook, Le plan terrestre


L'observatoire royal de Greenwich a rapporté que pendant les éclipses lunaires du 17 juillet 1590, du 3 novembre 1648, du 16 juin 1666 et du 26 mai 1668, la lune se leva éclipsée alors que le soleil était encore au-dessus de l'horizon.
La géographie de McCulloch enregistra le 20 septembre 1717 et le 20 avril 1837, la Lune semblait se lever éclipsée avant le coucher du soleil.

Médecin et écrivain britannique, Sir Henry Holland a également noté dans son Souvenirs de la vie passée le phénomène du 20 avril 1837, où la lune s'est levée avant le soleil se couche.
Le Daily Telegraph enregistra que cela se reproduisait le 17 janvier 1870, puis à nouveau en juillet de la même année, et que cela se produisit encore aujourd'hui au cours des éclipses lunaires.

"Comme indiqué précédemment, il est prouvé que la Terre est un avion, sans mouvement, toujours à plusieurs centaines de kilomètres au-dessous du soleil et de la lune, et qu’aucune possibilité connue ne peut les séparer. Il ne peut donc pas intercepter la lumière du soleil et jeter sa propre ombre sur la lune. Si une telle chose était une possibilité naturelle, comment la Lune pourrait-elle continuer à briller pendant la totalité ou une partie considérable de la période de son passage à travers l'ombre sombre de la Terre ?

La réfraction, ou ce qu'on a appelé 'lumière de la Terre', ne facilitera pas l'explication ; parce que la lumière de la lune est à ces moments-là comme une chaleur rougeoyante de tireur teintée de rouge intense. "" Le rougeâtre n'est pas le mot qui le dit, c'était rouge chaud... La lumière du soleil est d'une couleur totalement différente de celle de la lune éclipsée ; il est contraire aux principes optiques connus de dire que la lumière est réfractée ou réfléchie, Si une lumière d’une couleur donnée est vue à travers une grande profondeur d’un milieu relativement dense, comme le soleil est souvent vu en hiver à travers le brouillard et les vapeurs de l’atmosphère, il de couleur différente et généralement semblable à celle que la lune donne si souvent lors d’une éclipse totale ; mais une ombre ne peut produire un tel effet, car ce n’est en réalité pas une entité du tout, mais simplement l’absence de lumière."

- Astronomie zététique, Samuel Birley Rowbotham 1881


Encore une fois, nous devons revenir à une pensée saine et sincère et noter vraiment ce que nous voyons de nos yeux concernant l’éclipse lunaire.
Nous voyons la lune se dés-éclairer, devenons rouge ardent, puis nous éclairons.
Parfois, il s'éteint complètement, parfois seulement un peu, en fonction de sa précision par rapport au soleil de l'autre FE-Node.
L’événement 'éclipse lunaire' ne peut en aucun cas être à la lumière du soleil, qu’il s’agisse de la lumière directe du soleil, de la lumière du soleil qui se réfracte autour de l’atmosphère de la Terre ou de la lumière du soleil.

Une éclipse lunaire peut être vue de n’importe quel endroit de la Terre dans l’obscurité (la nuit).
Les éclipses durent quelques heures, beaucoup plus longtemps que l'éclipse solaire. Ce sont des événements complètement différents.
Comme les éclipses lunaires sont vues sur un espace terrestre immense et à la même intensité, cela signifie que tout corps obstruant serait énorme (plusieurs fois plus grand que la lune), et si cela était le cas, puis les étoiles qui sont situées dans une grande partie du ciel, entourant la lune serait également éclipsé.
Mais ce n'est pas le cas et seulement la lune est touchée.
Le changement de couleur au cours d'une éclipse lunaire est observé simultanément par les habitants de différents continents. De ce fait, la théorie de l'obstruction est impossible.


les éclipses
Mais les éclipses lunaires ne se produisent jamais pendant les autres phases de la lune, aucune éclipse partielle, pénombre ou totale de la lune ne se produit.
Il n'y a pas d'éclipse de lune lorsque la lune n'est pas pleine. Pourquoi cela ?
Il n’y a pas d’éclipses car pendant les autres phases de la lune, celle-ci est éclipsée mais pas par un autre corps céleste, mais elle perd tout simplement sa puissance et fait exactement la même chose lorsqu’elle est parfois une pleine lune, lorsque le soleil et la lune se trouvent aux nœuds FE opposés, lorsque le soleil a un lien plus énergétique avec celui-ci.

Les gens l'appellent une éclipse lunaire seulement quand il éclaire et se désillumine en l'espace de quelques heures.
Lorsque la lune s’éclaircie plus lentement, on l’appelle les phases.
Pendant les phases, qui durent longtemps, la lune n’est pas obstruée, elle éclaire et se désillumine.
La lune devient également rouge feu et sanglant ; il a son lien avec le soleil en alignement géométrique à ce moment-là via les nœuds FE, et il veut reprendre sa puissance.
Il est entièrement illuminé (c'est la pleine lune), aligné sur le soleil, et c’est le meilleur et le seul moment pour qu’il produise une étincelle - secousse - une surtension.
C’est le moment où il est lié énergiquement au soleil sous un aspect géométrique et très probablement à la même hauteur.

Parce que les événements solaires et lunaires sont tous deux étiquetés éclipses, les gens pensent automatiquement qu’ils sont similaires, mais c’est trompeur.
Ce sont des événements complètement différents. Une autre clé majeure dans tout cela est ce qui arrive à la lune juste avant et juste après qu'elle devient rouge. Une petite partie de la lune commence à illuminer de manière beaucoup plus lumineuse que les minutes, les heures et même les jours précédents.
La première partie éclairante de la lune après la couleur rouge de la lune brille vraiment.

La dernière partie éclairante de la lune, juste avant la couleur rouge de la Lune, brille également très fort.
Avant cela, cette partie illuminée devient plus grande et plus lumineuse, puis toute la lune est illuminée et ensuite elle devient rouge.
C'est comme s'il se réinitialisait, qu'il y avait une montée en puissance ou une poignée de main énergique avec le soleil sur l'autre nœud FE.
Il est écrit dans les Écritures que le soleil que nous connaissons maintenant est également devenu rouge sang.
Le soleil que nous connaissons maintenant a également perdu son pouvoir et est devenu rouge.

"Dans la matinée du 11 octobre 1520, une éclipse du soleil était attendue. À huit heures dix de l'après-midi, le soleil ayant alors atteint l'altitude de 42° commença à perdre de sa luminosité et continua progressivement à le faire, changeant de couleur rouge foncé, sans aucun nuage pouvant être perçu. Aucune partie du corps du soleil n'a été cachée, mais le tout est apparu comme si on le voyait à travers une épaisse fumée, jusqu'à ce qu'il passe l'altitude de 44°, après quoi retrouvé son lustre antérieur."
- Découvertes en mer du Sud, p.39, par le capitaine James Burney.

Nous voyons donc que les étoiles proches du soleil étaient également visibles avec le soleil-sang, ce qui signifie que le ciel n’était pas du tout obstrué.
Il semble que le soleil ait eu un problème, il a perdu son pouvoir et il est devenu rouge... tout comme la lune !