LE MYTHE DES DINOSAURES :

LES DINOSAURES VS LA SCIENCE FICTION ?

Selon vous, pourquoi la Bible et le Coran ne parle pas des dinosaures ?
L'existence des dinosaures s’appuie au départ sur l’hypothèse théorique d’un directeur de musée nommé Chevalier, comme par hasard au milieu du XIXème siècle, âge d’or de l’évolutionnisme, avant même qu’on ait découvert un seul fossile de dinosaure.

Une nouvelle vision du monde de l'évolution a été lancée au XIXème siècle par des gens influents comme Charles Darwin.
C'est pendant cette ère de pensée qu'on a fait les premières découvertes de dinosaures.
Ces découvertes furent-elles fabriquées pour tenter de maquiller les incohérences des fossiles pour coller avec la théorie de l'évolution ?

Les problèmes soulevés plus loin allument quelques signaux d'alarme concernant l'intégrité de l'industrie du dinosaure et jettent un doute sur l'existence même des dinosaures : Des découvertes de dinosaures qui n'ont été faites que pendant les deux derniers siècles et dans des quantités de concentration tout à fait inhabituelles, contraires aux lois de la nature et des probabilités.
Jean-Michel Mazin, paléontologue lyonnais au C.N.R.S. aurait découvert, sur la commune de Plagne, non-loin d'Oyonnax, des empreintes énormes de 1,5 mètres de diamètre. C'est du jamais vu jusqu'à présent !
Pour notre chercheur, ces traces seraient des empreintes de dinosaure.

En effet, il prétend que la bête aurait été un herbivore au long cou de 25 m de long, pesant 30 à 40 tonnes et vivant il y a ...150 millions d'années !
Le mastodonte invoqué n'a pas présenté ses papiers d'identité, mais il a été identifié comme étant un sauropode.
Surprenant ce que l'on peut faire dire à un champ de roches modelées curieusement par l'érosion et le temps.
Rappelons que les roches calcaires sont friables, perméables et très érosives.
La super découverte annoncée le 6 Octobre 2009, et relayée partout par une presse formatée, n'est en fait qu'un canular, une supercherie destinée à entretenir le mythe de l'évolution.
Au lieu de croire aveuglément à l'histoire des dinosaures, remettre en question ce qui a été dit est le meilleur choix.
Le choix entre croire les mots de l'homme, les évolutionnistes, ou les paroles de Dieu ?

Dieu dit : Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce.
Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce,
et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.
Bible Genèse 1 verset 24 - 25


Richard Owen, de la Royal Society et surintendant du département d’histoire naturelle du British Museum qui a défini en 1842 la classe : des 'dinosauria'.
En d’autres mots, l’existence des dinosaures s’appuie au départ sur l’hypothèse théorique d’un directeur de musée nommé chevalier, comme par hasard au milieu du XIXème siècle, âge d’or de l’évolutionnisme, avant même qu’on ait découvert un seul fossile de dinosaure.
Les organes de presse, tant maçonniques que grand public démarrèrent un battage publicitaire sur ces supposés animaux depuis longtemps disparus et, surprise, 12 ans plus tard en 1854, Ferdinand Vandiveer Hayden lors de son exploration de la vallée du Missouri, découvrit une preuve de la théorie d’Owen.
Quelques dents non identifiées qu’il envoya au paléontologue réputé Joseph Leidy, qui déclara plusieurs années plus tard qu’elles provenaient d’un ancien dinosaure éteint, le trachodon.

Tout d’abord, pas besoin de préciser qu’il est impossible de reconstituer l’intégralité d’un animal hypothétique disparu en se basant sur quelques dents !
Mais il est encore plus douteux que d’innombrables formes intermédiaires anciennes reptile/oiseau et reptile/mammifère nécessaires à la théorie en plein essor de l’évolution, fassent d’abord l’objet d’une hypothèse et soient ensuite découvertes fort à propos par des équipes d’archéologues évolutionnistes cherchant à dessein de tels fossiles.
Et il est encore plus douteux que ces soi-disant fossiles aient pu exister pendant des millions d’années en restant inconnus des différentes civilisations de l’histoire de l’humanité et qu’ils n’aient jamais été découverts avant la renaissance maçonnique évolutionniste du milieu du XIXème siècle...

"Pourquoi les indiens n’en ont-ils jamais découvert pendant toutes les années où ils ont arpenté les continents d’Amérique ?
Il n’y a aucune croyance associée aux dinosaures dans la religion ou la tradition des amérindiens. Pourquoi d’ailleurs n’y a-t-il eu aucune découverte antérieure au XIXème siècle dans une quelconque partie du monde ?
Selon la World Book Encyclopedia, ‘Avant les années 1800, personne ne connaissait l’existence des dinosaures’. On a découvert de grands gisements de fossiles de dinosaures à la fin des années 1800 et au début des années 1900. . . Pourquoi l’homme a-t-il fait soudain toutes ces découvertes ?"

– David Wozney, Dinosaures : Science ou Science Fiction -

Aucune tribu, culture ou pays du monde n’a découvert le moindre os de dinosaure avant le milieu des années 1800 et on en a trouvé ensuite tout autour du monde, en Amérique du nord, Amérique du sud, Europe, Asie, Afrique, Argentine, Mongolie, Tanzanie, et de nombreux autres endroits possédaient apparemment de grands gisements de fossiles de dinosaures jamais découverts auparavant. Tous ces endroits étaient habités et bien explorés depuis des milliers d’années avant cette date, pourquoi personne n’en a-t-il jamais trouvé avant ?

Il semble étrange de constater que les découvertes et les fouilles ne sont pas faites par des gens désintéressés, comme des agriculteurs, des éleveurs, des randonneurs, des promeneurs, des ouvriers maniant des pelleteuses pour creuser les fondations de bâtiment, qui creusent les tranchées d’oléoducs et travaillent dans l’exploitation minière mais plutôt par des gens personnellement très investis, comme les paléontologues, les scientifiques, les professeurs d’université et le personnel d’organisation de musée, qui faisaient délibérément une recherche d’ossements de dinosaures ou qui les avaient déjà étudiés.

Les trouvailles sont souvent faites par ces gens au cours de voyages et d’expéditions spéciales de chasse à l’os de dinosaure dans des régions déjà habitées et explorées.
Dans certains cas de découverte d’ossements de dinosaures par une personne désintéressée, un professionnel dans le domaine lui suggérait de regarder ou de creuser dans une zone particulière.
Très intéressant aussi à noter, ce sont les zones spéciales réservées et désignées comme parc à dinosaure où les chasseurs de dinosaure amateurs doivent obtenir d’abord un permis de chasse au dinosaure.

Quelle que soit la destination prise par ces archéologues et paléontologues financés par l’establishment, ils semblaient trouver des quantités incroyables de fossiles dans des zones minuscules.
Dans l’un des plus grands site de fouilles de dinosaures, nommé Ruth Mason Quarry, plus de 2000 fossiles auraient été découverts.
Des moulages et des squelettes originaux assemblés à partir de ces os sont actuellement exposés dans plus de 60 musées du monde.
On doit à Florentino Ameghino, directeur de paléontologie au musée La Plata l’étonnante découverte de 6000 espèces fossiles pendant sa carrière en Argentine.
Le chasseur de dinosaures Earl Douglass a envoyé 350 tonnes d’ossements de dinosaures, résultat de sa vie de fouilles, au musée Carnegie d’histoire naturelle, provenant tous du Dinosaur National Monument dans l’Utah.

Durant une expédition en Patagonie, le Dr Luis Chiappe et le Dr Lowell Dingus auraient découverts des milliers d’œufs de dinosaures sur un site de seulement quelques hectares.
De nombreux experts ont mentionné que la découverte d’une telle quantité de fossiles dans une seule zone, par seulement quelques individus fortement investis, s’oppose aux lois de la probabilité et rend crédibles de probGaucheables contrefaçons ou des efforts d’implantation localisés.

À ce jour, pas un seul squelette complet de dinosaure n’a été trouvé !
Tous les modèles exposés dans les musées, tous les dessins animés et tous les films de monstres préhistoriques que vous avez pu voir ne sont que des reconstitutions imaginaires basées sur des squelettes incomplets arrangés de façon à les rendre tout à fait réalistes et crédibles aux paléontologues.
De plus, il est communément admis que les squelettes exhibés dans les musées sont tous de complexes fabrications à base de plâtre, fibre de verre, résines variées et d’os d’autres animaux, et non les fossiles d’origine.

Quand les os d’un “dinosaure” sont préparés pour être expédiés, on utilise des bandes de toile de jute trempées dans du plâtre pour les envelopper.
Après l’application préalable d’un tissu séparateur qui va empêcher un contact direct du plâtre avec l’os, on étend les bandes de toile de jute trempées jusqu’à ce qu’il soit entièrement emballé à la manière d’une momie et prêt pour le transport.

En d’autres mots, le personnel des musées travaille avec du plâtre et d’autres matériaux pour transporter et fabriquer en permanence des squelettes et des os manquants ou incomplets.
En fait, il est admis que les expositions avec d’immenses os de dinosaures qu’on voit dans les musées du monde sont des faux soigneusement préparés.
Aucun chercheur indépendant n’a jamais examiné un vrai squelette de dinosaure ! On prétend que tous les fossiles réels sont conservés dans des réserves sous haute sécurité, mais seuls quelques paléontologues choisis sont autorisés à les examiner, le grand public n’a donc aucun moyen pour établir leur authenticité.
"J’ai entendu dire qu’il existe une usine de faux fossiles au nord-est de la Chine, dans la province de Liaoning, près de dépôts où on aurait trouvé ces supposés récents dinosaures à plumes." : Alan Feduccia, professeur de paléontologie à l’université de Caroline du Nord

De nombreux squelettes et reconstitutions de dinosaure présentent des monstres bipèdes comme le T-Rex, avec un tronc qui penche vers l’avant et une tête bien plus grosse et plus lourde que le contrepoids donné par la queue.
De nombreux modèles exposés dans les musées ne peuvent même pas tenir debout à cause de leur propre poids ; il est hautement improbable que des bêtes aussi énormes et disproportionnées aient pu jamais exister.
La charge agissant sur leur squelette est si forte que des calculs indiquent que les os des plus grands dinosaures se déformeraient et se fissureraient sous leur énorme poids.
"Plusieurs millions de dollars ont été mondialement dépensés pour promouvoir l’existence de dinosaures à travers des films, des émissions de TV, des magazines et des bandes dessinées. Le monde du cinéma et de la paléontologie marchent la main dans la main. La vision des gens sur l’existence des dinosaures se base non pas sur des preuves formelles, mais sur les impressions artistiques fixées par Hollywood..." : Robbin Koefoed.

Les dinosaures sont présentés au public sous la forme de reconstitutions artistiques colorées, de dessins, de modèles, de gigantesques squelettes de musées, de dessins animés et de films montrant ces bêtes en détails explicites, mais tout comme les nombreuses espèces supposées d’homme-singes, toutes les reconstitutions de dinosaures sont des fabrications 100% fictives créées par des évolutionnistes intéressés et inventifs.
Ils présentent à dessein des dinosaures aux enfants dans les médias pour exciter leur jeune imagination et les influencer vers leurs combines.
Des dessins animés comme 'L’âge de glace' et 'Le petit dinosaure et la vallée des merveilles', les films comme 'Jurassic Park'.
Les films de National Geographic et de la série ‘l’âge de glace’ ont été produits par la société du Franc-Maçon Rupert Murdoch et par '20th Century Fox'.
La société de production franc-maçonne Universal Studios a créé 'Jurassic Park' et 'Le petit dinosaure et la vallée des merveilles'.
Ils appartiennent à Comcast, dont les principaux actionnaires sont les Franc-Maçons J.P. Morgan et les Rothschild.

L’ancien étudiant en paléontologie, Michael Forsell, a clamé pendant une interview radiophonique avec le paléontologue réputé Jack Horner que ce dernier était : "un fraudeur complet, qui fabrique des preuves et perpétue le mythe des dinosaures" : Il ajouta, "J’ai débuté ma carrière dans le domaine de la paléontologie et j’ai arrêté mes études après avoir réalisé que tout l’ensemble n’était qu’une vaste fumisterie. C’est n’importe quoi, presque tous les prétendus squelettes des musées sont en fait des moulages en plâtre..."

Avec la radiométrie (méthode de datation au radiocarbone) on fait remonter les fossiles de dinosaures à des dizaines de millions d’années, leur authenticité est donc prouvée.
Le fait est pourtant que les méthodes utilisées pour dater les fossiles consiste non pas à mesurer les fossiles eux-mêmes, mais les roches près desquelles ils ont été découverts.
On trouve surtout les fossiles près de la surface de la terre et si un animal contemporain devait mourir dans le secteur, les paléontologues lui attribueraient probablement la même ancienneté.

L’une des principales raisons du besoin des évolutionnistes de l’existence des dinosaures était de répondre aux problèmes complexes existant dans la théorie de l’évolution, à savoir : les animaux aquatiques (comme le coelacanthe) qui se transforment en animaux terrestres ; les reptiles qui deviennent des animaux ailés à plumes, qui volent et deviennent des oiseaux ; ainsi que d’autres reptiles évoluant en animaux à sang chaud, vivipares, pourvus de mamelles et devenant des mammifères.
Grâce à sa chronologie imaginaire de plusieurs millions d’années et la diversité d’apparences supposées transitoires de dinosaures, l’establishment paléontologique s’est débrouillé pour que différents dinosaures marins, reptiles/oiseaux et reptiles/mammifères combler ces fossés.

On n’a jamais trouvé de plumes sur des fossiles de dinosaure, malgré bien entendu quelques tentatives de canulars.
Le Dr Olson disait que rajouter des plumes était : "du battage médiatique, des fantasmes, de la propagande, une affabulation sans queue ni tête, et un canular."

Dans les années 1990 on aurait trouvé de nombreux fossiles à plumes en Chine (proches de l’usine Zigong, étrange ?) mais après examen, le Dr Timothy Rowe a constaté que le prétendu Confuciusornis était un canular élaboré.
Il a aussi découvert que le spécimen Archéoraptor qu’on aurait retrouvé dans les années 90 était composé d’os provenant de 5 animaux différents.
Quand le Dr Rowe présenta ses découvertes à National Geographic, le directeur scientifique lui aurait répondu : Eh bien, ils ont tous été trafiqués !

Les paléontologues prétendent que l'Archéoptéryx est une autre forme transitoire d’oiseau ayant évolué à partir des dinosaures, mais cette théorie tombe à l’eau face à d’écrasantes preuves du contraire.
D’autres espèces comme le Confuciusornis, le Liaoningornis et l’Eoalulavis se sont avérés contemporains de l’Archéoptéryx et impossibles à différencier des oiseaux actuels. Alan Feduccia de l’université de Caroline du nord, l’un des plus célèbres ornithologues au monde a déclaré : "J’ai étudié les crânes d’oiseaux pendant 25 ans et je ne vois pourtant aucun point commun..."

Même si les dinosaures avaient évolué en oiseaux pour combler les lacunes dans la théorie de l’évolution, cela n’explique pas comment une chose comme la mouche domestique commune aurait pu évoluer. Les mouches agitent leurs ailes à un rythme de 500 fois par seconde, la plus légère discordance vibratoire leur ferait perdre l’équilibre et les ferait tomber, mais cela ne se produit jamais. Comment pourraient-elles faire évoluer une capacité aussi étonnante et aussi spécialisée ?
Comment se fait-il que l’érosion et l’exposition aux éléments n’aient pas détruit toutes ces empreintes et fossiles censés être vieux de millions d’années ?
Si les dinosaures avaient été balayés par la chute d’une météorite ou par une autre catastrophe mondiale de ce genre, pourquoi les autres espèces d’animaux qui existent aujourd’hui n’ont-ils pas subi aussi cette disparition ?