L'EFFET CORIOLIS ET LE PENDULE DE FOUCAULT :

LES PSEUDO ARGUMENTS DES ADEPTES DU GLOBE :

Une autre preuve favorite de ceux qui croient au globe, est l’apparition à un observateur sur le rivage de coques de navires occultées par l'eau, et disparaissant de la vue quand ils naviguent au loin vers l'horizon. Leur revendication est que les coques des navires disparaissent avant leurs têtes de mâts parce que le navire commence sa déclinaison autour de la courbure convexe du globe.

Cependant, encore une fois, leur conclusion hâtive est tirée d'une prémisse erronée, à savoir que ce phénomène ne pourrait se produire que sur une sphère.
Le fait est que 'la loi de la perspective' sur des surfaces planes dicte et nécessite exactement la même occurrence.
Par exemple, une jeune fille portant une robe marchant au loin vers l'horizon semblera s’enfoncer dans la Terre dans chaque fois qu’elle s’éloigne un peu plus en marchant. Ses pieds disparaîtront de la vue en premier et la distance entre le sol et le bas de sa robe diminuera progressivement jusqu'à ce que, après environ 804 m sa robe semble toucher le sol, comme si elle marchait sur des jambes invisibles.

Tel est le cas sur des surfaces planes, les parties les plus basses des objets s’éloignant d’un point d'observation donné disparaît nécessairement devant le plus haut. Non seulement la disparition des coques de navires s’explique par la loi de la perspective sur des surfaces planes, mais elle est indéniablement prouvée vraie avec l'aide d'un bon télescope.
Si vous regardez un bateau naviguant au loin sur l'horizon à l'oeil nu, jusqu'à ce que sa coque ait complètement disparu de la vue sous la supposée 'courbure de la Terre', puis que vous observez au moyen d’un télescope, vous remarquerez que l'ensemble du navire réapparaît rapidement en zoomant, la coque et tout le reste, ce qui prouve que la disparition a été provoquée par la loi de la perspective, non pas par un mur d'eau courbe ! Cela prouve également que l'horizon est tout simplement la ligne de fuite de la perspective à partir de votre point de vue, pas la prétendue courbure de la Terre.

coriolis

L'IMPOSTURE DU PENDULE DE FOUCAULT :

Le pendule de Foucault est souvent cité comme preuve d'une Terre en rotation, mais une enquête plus approfondie (ex : le champ électromagnétisme) prouve le contraire.
Pour commencer, le pendule de Foucault n’oscille pas uniformément dans une direction quelconque.
Parfois, il tourne dans le sens des aiguilles d’une montre et parfois dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, quelquefois il ne parvient pas à tourner et quelquefois il tourne beaucoup trop.
Le comportement du pendule dépend en fait de :

  • 1) la force initiale commençant son oscillation et,
  • 2) le joint à rotule utilisé qui facilite plus facilement le mouvement circulaire sur tout autre.

La rotation supposée de la Terre est totalement sans importance et sans rapport avec l'oscillation du pendule.
Si la présumée rotation constante de la Terre affectait le pendule d’une façon ou d’une autre, alors il ne serait pas nécessaire de démarrer manuellement le pendule en mouvement.
Si la rotation diurne de la Terre causait les 360° de rotation diurne uniforme du pendule, alors il ne devrait exister aucun pendule stationnaire nulle part sur la Terre !
On dit souvent que la force de Coriolis fait que dans les éviers et les cuvettes de toilettes de l'hémisphère Nord l’eau s’écoule en tournant dans un sens, tandis que dans l'hémisphère Sud l’eau s’écoule dans le sens opposé, donnant ainsi la preuve de la boule-Terre tournoyante. Une fois encore cependant, tout comme le pendule de Foucault tourne dans un sens ou dans l’autre, l’eau dans les lavabos et les toilettes des hémisphères Nord et Sud ne tourne pas systématiquement dans une direction quelconque ! Dans exactement la même maison, on trouve souvent éviers et toilettes à tourner dans des directions opposées, cela dépend entièrement de la forme de l’évier ou de la cuvette, et de l'angle de l'entrée de l'eau, pas de la rotation supposée de la Terre.

Les gens prétendent souvent que si la Terre était plate, ils devraient être en mesure d'utiliser un télescope et de voir clairement de l’autre côté des océans !
Ce qui est absurde, puisque l'air est plein de précipitations atmosphériques, surtout sur les océans, et particulièrement dans la couche la plus basse et la plus dense de l'atmosphère, qui n'est pas transparente. Imaginez-vous la brume floue sur des routes par des journées chaudes et humides. Même le meilleur télescope donnerait un résultat flou sur la zone, longtemps avant que vous puissiez voir de l’autre côté d’un océan.
Vous pouvez cependant utiliser un télescope pour zoomer beaucoup plus sur notre Terre plate que cela ne serait possible sur une boule de 40 225 kilomètres de circonférence.

effet Allais

EXPÉRIENCE DE MAURICE ALLAIS :

Dans les années 1950, le français Maurice Allais (prix nobel 1988) s'intéresse à l'influence des champs magnétiques sur le mouvement d'un pendule de sa fabrication : le pendule paraconique. Au cours de ces expériences, il détecte des régularités inexpliquées de périodicité lunisolaire.
Dans le cadre de ces observations, une déviation exceptionnelle du mouvement du pendule est détectée lors de l'éclipse solaire du 1954.
Quelques années plus tard, lors d'une éclipse solaire en 1959, une perturbation similaire est observée. Cette anomalie est baptisée effet Allais.

Selon les adeptes du globe, au pôle Nord le pendule fait un 360° en 1 jour. A l'équateur, il ne tourne pas du tout pourquoi ?
Il nomme ce phénomène l'effet Coriolis mais pourquoi ne se penchent-ils pas plutôt sur le champs magnétique ou le diamagnétisme ?

L'EFFET ALLAIS :

Durant une éclipse solaire, le pendule se déplace de 5° en 30 minutes et cela varie en fonction des endroits. Quelquefois il va plus vite ou moins vite, parfois il inverse sa rotation.
En fait, ce sont des forces électromagnétiques.
Beaucoup de nos jours prennent pour acquis des décisions de pseudo scientifiques plutôt que d'essayer d'élaborer des modèles mathématiques.
Donc l'énergie positive (+) et négative (-) qui se rencontre cela cause des turbulences magnétiques.
Une synthèse de ces travaux a été présentée dans un article paru dans la revue en 2001 (l’action d’un champ magnétique sur le mouvement d’un pendule)
- Fusion n° 87, septembre-octobre, p. 47-53

Dans le cadre d’un mémoire récapitulant ses travaux jusqu’en 1957, qui a été publié début 1958 dans la revue 'Perspective X' de l’Ecole Polytechnique, sous le titre Doit-on reconsidérer les lois de la gravitation ? p. 90-104 - Quand je pense que Copernic, Galilée et Newton des Francs-Maçons qui ont réussi à imposer la théorie du globe !